Attentes mensuelles·Manga·Non classé

MES ATTENTES POUR MARS 2019

Ma légendaire irrégularité ne vous épargne pas les traditionnels rendez-vous mensuels que sont mes attentes et bilans ! Aujourd’hui, je vous propose de passer en revue les quelques titres que je compte me procurer au cours du mois de mars !


La Lanterne de Nyx (Editeur: Glénat / Sortie: 6 mars  / Série finie en 6 volumes / 10,75€)

lanterne-de-nyx-1-glenat1878, la France fait rayonner sa puissance industrielle et culturelle en organisant des expositions universelles, tandis que le Japon s’ouvre au monde après 200 années d’isolationnisme. À Nagasaki, Miyo, orpheline qui a pour seul talent le don de clairvoyance au travers des objets qu’elle touche, parvient à trouver un emploi chez Ban, commercialisant des objets importés d’Europe. Au contact de l’Occident, elle découvrira un monde nouveau qui la conduira jusqu’à Paris…

Kan Takahama est une autrice à laquelle je suis très attaché, et je suis on ne peut plus ravi que son œuvre semble trouver son public chez Glénat – entre autres. L’éditeur se risque cette fois-ci à la publication de sa plus longue série, tout juste conclue au Japon en 6 volumes. Dans celle-ci, la dessinatrice poursuit son exploration de la période de l’ouverture du Japon au monde occidental, et propose un récit international, caractéristique de son œuvre et dans la prolongation de son style graphique, à la croisée des influences. La Lanterne de Nyx promet d’offrir un voyage somptueux au cœur du monde de la nuit parisienne – si l’on en croit le titre -, dirigé d’une main de maîtresse par une autrice expérimentée qu’il me tarde de découvrir aux commandes d’un récit long !
À noter qu’à l’occasion de la sortie du premier volume, la mangaka sera présente au Salon du Livre de Paris, du 16 au 19 mars, où j’espère avoir l’occasion de la rencontrer !


Mirages d’Emanon (Editeur: Ki-oon / Sortie: 7 mars / One-shot / 15€)

mirages-emanon-ki-oonÀ bord du Sun Flower, Emanon a confié son étrange histoire à un étudiant qui lui rappelait son époux défunt. Mais cette traversée en bateau n’était qu’une infime partie du voyage de la jeune femme à la mémoire de trois milliards d’années : pour elle, une vie ne dure qu’un instant ! Cette passagère du temps poursuit inlassablement sa route, toujours prête pour de nouvelles rencontres. À la recherche d’un mystérieux trésor enfoui ou d’un frère perdu de vue, retrouvez-la dans ses errances…

Sans surprise, Ki-oon nous offre un nouveau volet de la fantastique saga d’Emanon, de Kenji Tsuruta. Il me tarde de découvrir sous quel nouveau jour l’auteur parviendra à enrichir son univers, d’ores et déjà dense, poétique et passionant.


Smells like green Spirit (Editeur: Boy’s Love IDP / Sortie: 11 mars  / Série finie en 2 volumes / 7,95€)

Smells-Like-Green-Spirit-1-idpDans un collège au fin fond de la campagne, Mishima est tyrannisé et harcelé par ses camarades de classe masculins. La raison ? Il a « l’air d’un pédé ». En réalité, Mishima est réellement attiré par les garçons, et c’est pour ça qu’il ne fait jamais rien pour se défendre. Il n’y a que la nuit, lorsqu’il se travestit en fille en secret, qu’il se sent réellement heureux. Mais un jour, alors qu’il est seul sur le toit, son refuge à l’école, il découvre Kirino, le chef de la bande qui le brutalise sans cesse, en train d’essayer un rouge à lèvres qu’il avait perdu…

Boy’s love que la réputation précède, Smells Like Green Spirit entend mettre en lumière les dures réalités du harcèlement homophobe. J’ai toutefois peur que le titre ne se laisse aller à un pardon trop facile des coupables, et ne tombe – comme c’est bien trop souvent le cas – dans une excuse de l’homophobie par mal-être personnel de l’agresseur.  Néanmoins, le style graphique de l’autrice et ma confiance en mes références en matière de boy’s love me convainquent de donner sa chance à cet intriguant diptyque, qu’il me tarde de découvrir.


Hell’s Paradise (Editeur: Kazé / Sortie: 13 mars / Série en cours avec 4 tomes / 7,29€)

hell-s-paradise-1-kazeJapon, époque d’Edo. Gabimaru, le plus puissant des shinobi, croupit en prison. Malgré sa condamnation à mort, aucun bourreau ne parvient à lui ôter la vie. En effet, son initiation au ninjutsu lui permet de résister aux plus atroces des tortures. C’est alors qu’il reçoit la visite d’une singulière exécutrice : Sagiri de la famille Yamada Asaemon. Celle-ci lui offre la possibilité d’être innocenté et relâché, mais à une condition : se rendre sur l’île mystérieuse de Sukhavati et en ramener l’élixir d’immortalité !

Après avoir été profondément déçu par leur précédente grosse sortie, Jagaaan, je me laisse aller à tenter la prochaine nouveauté des éditions Kazé, Hell’s Paradise, un manga de sabres aux graphismes somptueux, mais qui aura à me convaincre sur le plan de l’intrigue. Le titre semble avoir trouvé son public au Japon, mais reste à voir si une éventuelle trajectoire trop classique n’enterrera pas les qualités d’ores et déjà visibles de l’œuvre. Enfin, l’on est en droit de regretter que l’éditeur ait fait le choix de réserver la couverture originale de ce premier volume, bien plus belle que son adaptation française, à une édition spéciale uniquement proposée à la FNAC. Un geste qui ne jouera pas en faveur des librairies indépendantes, qui ont pourtant plus que jamais besoin de soutien de la part des acheteurs… et des éditeurs.


Blue Flag (Editeur: Kurokawa / Sortie: 14 mars / Série en cours avec 5 tomes / 7,65€)

Blue-Flag-1-kurokawaAu printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie. Taichi est dans la même classe que Tôma, un ami d’enfance à qui tout réussi et que Futaba, une fille qu’il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu’elle est amoureuse de Tôma.

Blue Flag est assurément ma plus grosse attente du mois de mars. Entre amour et amitié, les émotions promettent d’être au rendez-vous ; et si l’intrigue est aussi poétique que les couvertures ne le laissent supposer, le coup de cœur est garanti ! J’ai toutefois quelques appréhensions concernant la traduction de Kurokawa, l’éditeur s’étant trop souvent illustré au travers d’adaptations plutôt ratées voire ridicules. Reste à espérer que ce titre, qui tranche avec le catalogue actuel de la maison, aura droit à un traitement particulier.


Le Bateau de Thésée (Editeur: Vega / Sortie: 14 mars / Série en cours avec 6 tomes / 8€)

Bateau-de-Thesee-1-vegaTokyo, de nos jours… la vie d’un père bascule lorsque sa femme meurt lors de l’accouchement de leur enfant. Face à sa vie et perturbé, le père part à Hokkaido, terrain de son enfance. Mais alors qu’il retrouve les traces de son passé familial, on apprend que son propre père fut un criminel responsable d’un massacre à Hokkaido. Un mystère entoure cette histoire, qu’il se défie de résoudre. Thriller « temporel », le manga offre une jolie construction en miroir, entre présent et passé.

En à peine quelques mois, Vega s’est imposé comme une figure majeure de la scène manga francophone, au travers de choix éditoriaux forts et salués par la critique (la mienne, en tout cas). C’est donc les yeux fermés que je monterai à bord du Bateau de Thésée, thriller fantastique et familial pour le moins intrigant. Les couvertures, très efficaces, donnent le ton d’un récit glauque et inquiétant, qui semble réserver mystère, émotion… et peut-être horreur ? Hâte de voir ce qu’il en est, en espérant ne pas être déçu.


Le Pont entre les étoiles (Editeur: Akata / Sortie: 14 mars / Série finie en 4 volumes / 8,05€)

pont-etoiles-1-akata1936, Shanghai. Forcée de suivre son père, Haru, jeune japonaise, est contrainte de déménager en Chine, loin de son Nagasaki natal. D’abord effrayée de vivre dans un pays étranger, où les asiatiques ne ressemblent en rien aux japonais, la petite fille va faire la rencontre d’un jeune chinois. Au contact de ce dernier, elle va connaître l’excitation de découvrir l’inconnu et de s’ouvrir, avec son regard d’enfant, à une autre culture. Mais quand les racismes et nationalismes s’en mêlent… Leur amitié pourra-t-elle survivre dans la tempête qui se prépare ?

Voilà un titre que j’avais repéré il y a quelques années et dont je n’espérais plus la parution par chez nous. C’était sans compter sur Akata, qui ne dément pas sa réputation d’éditeur passionné et engagé en publiant Un Pont entre les étoiles, un manga aux allures d’épopée humaine anti-militariste (l’occasion de vous rappeler que l’on ne peut pas aborder la guerre sans en faire l’apologie malgré soi, cf mon dernier article… auto-promo…). Il suffit de poser l’œil sur les couvertures des volumes de la série pour tomber sous le charme de ses visuels tendres et mélancoliques… Une nouvelle fois, je sens déjà mon cœur chavirer !


Errance (Editeur: Kana / Sortie: 15 mars / One-shot / 15€)

errance-asano-kanaLe mangaka Kaoru Fukazawa vient de terminer un manga qui a eu son petit succès et qui lui a demandé beaucoup d’énergie. Mais voilà qu’il sombre dans le doute et l’incertitude ! Qu’a-t-il envie de dessiner à présent !? Doit-il choisir de se lancer dans un manga qui va se vendre, ce que son éditeur le pousse à faire, ou dans un projet plus personnel qui lui tient à coeur ? Mais, au fond, a-t-il encore vraiment quelque chose à dire par le biais de ses mangas !?

Sans surprise, Errance, dernier récit long d’Inio Asano, rejoint le catalogue de Kana, son éditeur traditionnel. Je suis doublement impatient de découvrir ce titre ; d’une part, il s’agit tout de même d’Inio Asano (et je ne serais que l’ombre de moi-même si je manquais une occasion de rappeler mon adoration pour son œuvre), et d’autre part, la dimension autobiographique ou tout du moins réflexive (sur le plan littéraire) de l’œuvre m’intrigue. Je suis curieux de voir ce que l’un de mes auteurs favoris a à dire sur son art et son média. Comme son titre semble l’indiquer, Errance a quelque chose d’un essai, et ce n’est pas pour me déplaire.


Solanin – intégrale (Editeur: Kana / Sortie: 15 mars / One-shot / 19,90€)

solanin-integrale--kanaEn bonus, 2 chapitres spéciaux exclusifs : un épilogue (10 ans plus tard) et un autre chapitre où l’on voit ce que devient l’appartement des 2 personnages principaux.

Solanin est sans conteste l’une des lectures ayant fondamentalement participé à façonner mon paradigme de lecture et d’appréciation du manga. Je suis on ne peut plus ravi que cette nouvelle édition nous parvienne, enrichie du chapitre bonus dessiné à l’occasion des 10 ans de la série ; mais aussi que Kana ait fait le choix de conserver l’illustration de couverture – une photographie, ce qui n’est pas courant pour un manga -, pour ce volume mais aussi pour Errance.


Candy & Cigarettes (Editeur: Casterman / Sortie: 27 mars / Série en cours avec 4 tomes / 8,45€)

candy-et-cigarettes-1-castermanAprès une carrière brillante dans la police, Raizo n’aspire qu’à couler des jours paisibles, mais sa maigre retraite ne lui laisse pas le choix : il doit multiplier les petits boulots pour joindre les deux bouts. Sa rencontre avec la petite Miharu, tueuse à gages au service d’une mystérieuse organisation, va lui permettre de mettre du beurre dans les épinards et de bafouer allègrement les principes qui ont guidé toute son existence.

Si les parutions de Casterman sont espacées, elles déçoivent rarement. C’est donc sans trop d’hésitation que je donne sa chance à cette comédie bourrée d’action aux allures de western. J’espère y retrouver des personnages bien campés, et c’est en tout cas ce que donne à espérer le synopsis.


Je me montrerai donc, encore une fois, relativement raisonnable (si tout se passe bien), en ne me procurant « que » 3 one-shots et 7 premiers volumes pour un total de 10 nouvelles licences. En contrepartie, 9 séries toucheront à leur fin, pour le plus grand plaisir de mes économies. À noter que Panini publiera 2 fins de série – il va neiger !


Je garde un œil sur ces titres, susceptibles de m’intéresser…


Enfin, voici 5 volumes qu’il me tarde tout particulièrement de découvrir !

Publicités

Un commentaire sur “MES ATTENTES POUR MARS 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s