Bilans mensuels·Manga·Non classé

BILAN DÉCEMBRE 2018 : CHRONIQUES EN VRAC

Décembre fut pour moi, comme pour nombre d’entre vous, un mois chargé en obligations de toutes sortes. Si la lecture, ou plutôt mes lectures personnelles, durent passer au second plan, j’ai tout de même fait quelques très jolies (re)découvertes graphiques le mois dernier, dont certaines ont déjà été abordées sur le blog. Aussi, vous pouvez retrouver ma chronique du premier volume de Stop !! Hibari-kun ! ici, et mon billet concernant Souvenirs de la mer assoupie dans mon top de fin d’année, ici ! Concernant le reste…


Babybox

babybox-jung-soleil

À l’instar de la précédente série de son auteur, Couleur de peau : miel, Babybox est un récit à forte valeur autobiographique, qui aborde avec justesse les thématiques de l’adoption, de la famille, de la recherche de ses origines et de la culture nationale. Brillamment mené, le récit combine narration introspective et art de l’écriture très maîtrisé (une bande-dessinée peut recéler de grandes qualités littéraires sans se diminuer dans l’appellation « roman graphique »…), le tout sublimé par des graphismes organiques, texturés et dans le même temps épurés qui décuplent l’émotion du récit. Principalement composées en noir et blanc, l’auteur ponctue ses cases de touches de rouge, couleur hautement symbolique au sein de l’œuvre, faisant écho aux souvenirs de l’héroïne avec sa mère d’adoption décédée au début du récit. Une très belle BD, simple et sans détour, dont le seul défaut serait peut-être un happy-end un peu rapide et forcé, mais qui ne terni pas l’excellence de la lecture.

Sing « Yesturday » for me #1-2-3

sing_yesterday_01

Inconditionnel de Kei Toume, je redécouvre Sing « Yesturday » for me, son plus long manga parmi ceux qui nous sont parvenus. J’avais déjà lu ces trois premiers volumes il y a quelques années, avant de devoir mettre la série de côté pour cause d’indisponibilité de certains volumes. La procuration d’une intégrale à très bon prix me donne la chance de me plonger pour de bon dans cette chronique amoureuse douce-amère. Condensé abouti de toute la sensibilité de son autrice, le manga fait preuve d’une justesse de ton irréprochable dans la mise-en-scène toujours minimaliste de relations humaines denses et terriblement touchantes. Le manga se déguste plus qu’il ne se dévore, et sa mélancolie m’accompagnera encore quelques temps…

The Isolated Zone #1-2

the-isolated-zone-1-h2t

The Isolated Zone est un dôjinshi que l’autrice Nao Yazawa, connue au Japon pour ses shojo fantastiques, auto-édita durant ses études ; le découvrir en France semble alors pour le moins surprenant. Toutefois, si l’amateurisme demeure palpable dans le rythme maladroit de l’introduction ou dans les arrière-plans parfois trop vides ou bâclés, la lecture convainc sans peine par son ambiance et son duo de protagonistes attachants. Le manga tient en germe tous les ingrédients des récits de survie post-apocalyptiques de son époque, mais met en avant des relations humaines touchantes. Froid et sans pitié, l’univers de l’œuvre fascine déjà, tant les intrigues et complots introduits semblent encore recéler de nombreux mystères qui ne demandent qu’à être élucidés. Un manga ancré dans la production artistique de son temps, qui souffre peut-être quelque peu du regard moderne qui supportera mal certains propos datés, mais sera ravi par le style graphique délicat de la mangaka… à essayer !

xxxHolic #1-2-3-4

xxxholic1_g

Abandonné par Card Captor Sakura (dont je vous parle plus loin), je n’ai pu résister à la tentation de prolonger mon errance dans l’univers de CLAMP en redécouvrant xxxHolic. Ayant laissé de côté la série par manque de temps et de budget il y a quelques années, j’entends bien en venir à bout cette fois-ci ! Sans surprise, je suis charmé par l’univers ésotérique et brumeux des autrices. Tantôt frissonnant, tantôt comique, la lecture se montre passionnante sur tous les plans et parvient à installer des atmosphères réellement saisissantes dans les moments de tensions (les séquences de spiritisme du second volume m’ont autant angoissé qu’à ma première lecture, lorsque j’avais 12 ans…). Visuellement, les mangaka proposent un style bien différent de celui adopté dans Card Captor Sakura, avec de forts contrastes, des aplats profonds, des motifs hypnotiques, des corps filigranes, des courbes de fumées branlantes… Un immense coup de cœur, tant toute la mythologie que le manga met en place le rend passionnant et en passe de devenir mon œuvre favorite du studio !

Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE #1-2

tsubasa-reservoir-chronicle-double-1-pika

En parallèle de ma lecture de xxxHolic, je me lance dans Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE, puisqu’il est en effet recommandé de lire les deux œuvres en même temps, tant celles-ci influent l’une sur l’autre et se recoupant en de nombreux points. Si j’apprécie pour le moment ma lecture, je suis un poil moins séduit par la formule shonen suivie (mais c’est une affaire de goûts et de couleurs…). Reste que l’univers et les personnages me parlent beaucoup, et que je ne doute pas que l’aventure ne tardera pas à prendre pleinement son envol ! C’est peut-être graphiquement que le titre me laisse le plus sur ma faim. Les scènes d’action sont certes dynamiques, mais les dessins de CLAMP n’ont que rarement le charme et l’élégance de leurs autres œuvres.

Card Captor Sakura – Clear Card Arc #1-2-3

card-captor-sakura-clear-card-1-pika

Encore et toujours du CLAMP… des trois spin-off qu’elles dessinent en ce moment (les deux autres étant Tsubasa World CHRoNiCLE et xxxHolic – rei), Card Captor Sakura – Clear Card Arc est celui qui semble le plus populaire… et, il me semble, à raison ! En effet, ce nouvel arc me séduit tout autant que la série d’origine. De nouveaux personnages se greffent à l’univers et l’évolution des protagonistes se révèle pleine de surprises, celle de Sakura en tête ! La nouvelle aventure s’avère toujours aussi tendre, mignonne, bienveillante et touchante… peut-être même un peu plus sombre et tragique : je ne peux qu’adorer !


Dissolving Classroom

https---images-na.ssl-images-amazon.com-images-i-61ltkbt6ytl

Je continue de me procurer petit à petit les inédits et titres épuisés de Junji Ito parus en anglais, et découvre le mois dernier Dissolving Classroom, l’œuvre la plus récente que j’ai lu de lui à ce jour. À la manière de Tomie, l’ouvrage propose une suite de chapitres cauchemardesque reliés entre eux par l’intervention d’un frère et d’une sœur aux intentions mystérieuses et à l’aura macabre. L’auteur explore à nouveau nombre de ses thématiques phares, et notamment le corps et sa déformation, la malédiction… Sans être particulièrement angoissantes, les nouvelles instaurent efficacement des ambiances mystérieuses, et le mangaka, sans se renouveler, regorge de bonne idées pour décliner efficacement son concept ! Un recueil intéressant, qui rend l’attente de nouvelles œuvres de l’auteur moins difficile — quelques-unes devraient d’ailleurs nous arriver dans l’année… enfin !


Éclat(s) d’âme #4

eclats-dame-4-akata

Ma chronique du tome 1.
Ma chronique du tome 2.
Top Manga 2018.

Irréprochable de bout en bout, Éclat(s) d’âme s’offre un final puissant et met un point final à une série que l’on aurait aimé voir se prolonger un peu. Yuhki Kamatani cloture idéalement ses propos, et évoque de nouvelles problématiques et facettes de la communauté LGBT+ au travers de l’exploration de deux personnages laissés de côté par la série jusqu’ici.
Poignant, juste et politique, Éclat(s) d’âme est une perle inestimable… et j’espère qu’Akata se penchera sur d’autres travaux de l’auteur.ice sans trop tarder !

Card Captor Sakura #9

cc-sakura-deluxe-9-pika

Card Captor Sakura aura su s’accaparer mon cœur en bien peu de temps ! Ce dernier volume, au travers d’une confrontation attendue depuis déjà quelques volumes, met en avant l’évolution et la maturation de l’héroïne, et se fait le théâtre de l’aboutissement de nombreuses amours et amitiés tissées tout au long de la série. Un titre sans réel antagoniste, où les personnages, en lutte avec eux-mêmes, trouvent doucement leur voie !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s