Attentes mensuelles·Manga·Non classé

MES ATTENTES POUR OCTOBRE 2018

Bonjour à toutes et à tous ! Excusez mon absence de près de 10 jours due à un emploi du temps très chargé… Je vous retrouve aujourd’hui pour passer en revue mes attentes concernant les nouvelles licences à paraître au cours du mois d’octobre. Et autant vous le dire tout de suite, les excellents titres seront légion, mais aussi très chers pour la plupart (au grand damne de mes économies…).


Deep Sea Aquarium Magmell (Editeur: Vega / Sortie: 4 Octobre  / Série en cours avec 2 tomes / 8€)

deep-sea-aquarium-magmell-1-vegaKeitaro Amagi est un jeune homme passionné par les océans. Enfant, son père lui a transmis cette fascination pour ces mondes mal connus. Devenu adulte, il répond alors tout naturellement à une embauche pour devenir simple balayeur au tout nouveau Magmell Deep Sea Aquarium. Ce gigantesque complexe sous-marin vient d’ouvrir et offre à ses visiteurs une découverte inédite de la faune sous-marine, à 200 m de profondeur. La passion de Keitaro l’emmènera sur des chemins inattendus au service du Magmell. Auprès du professeur Minato, le balayeur devra apprendre les secrets des calamars géants, sauver une espèce en danger, se confronter aux pêcheurs, et apprendre à préserver autant que possible un monde marin toujours plus mis en danger par les activités humaines.

Les éditions Vega s’assurent une lancée remarquée avec la publication simultanée de trois premiers ouvrages, qui figurent évidemment parmi mes impératifs du mois prochain. Un article dédié à ce lancement exceptionnel (qui reviendra sur mes espérances et appréhensions concernant cette nouvelle maison, mais également sur mon ressenti à la lecture des premières œuvres proposées) devrait voir le jour dans le courant de la semaine.
Donner une chance à ces débuts m’apparait alors comme une évidence, d’autant que chacun me semble assez digne d’interêt. Deep Sea Aquarium Magmell, par exemple, me fait envie en raison de ses thématiques écologiques et de sa tranche-de-vie aquatique qui, de prime à bord, peut faire penser à des mangas comme Amanchu. Reste à voir si l’intérieur est à la hauteur de la couverture, qui dégage à elle seule un sentiment d’immersion dans un monde marin vivant et tourbillonnant. Un titre qui parait donc en mesure de proposer de très jolies choses, et qu’il me tarde d’essayer.


Peleliu (Editeur: Vega / Sortie: 4 Octobre  / Série en cours avec 5 tomes / 8€)

peleliu-1-vegaCe manga décrit la vie des soldats durant la Bataille de Peleliu, qui a eu lieu lors de la Seconde Guerre Mondiale. On y suit notamment le quotidien de Tamaru, un soldat un peu rêveur, qui n’a qu’une envie : rentrer chez lui pour devenir mangaka.

Un manga qui pointe du doigt les horreurs de la guerre et s’enrichit d’une mise en avant de sa dimension réflexive au travers du personnage du soldat-mangaka, ça a tout pour me plaire (et donc tout pour me déplaire, si le traitement du sujet n’est pas à la hauteur de mes espérances).
J’en ai entendu quelques bons échos, et ai visionné un documentaire assez intéressant sur l’auteur et son œuvre, celui-ci semblant savoir ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Ce qui me plaît aussi dans ce choix éditorial, c’est qu’il témoigne d’une volonté de rester ouvert aux particularismes graphiques, ce qui est très engageant pour l’avenir !


Survivant – l’Histoire du jeune S (Editeur: Vega / Sortie: 4 Octobre  / Série en cours avec 4 tomes / 8€)

Survivant-1-vegaÀ la suite d’une catastrophe naturelle, le jeune Satoru se retrouve seul au milieu
d’une nature redevenue hostile. Ce jeune homme urbain, assisté et apeuré va devoir réapprendre, par le souvenir, la logique ou la nécessité, les gestes et les techniques qui lui permettront de survivre. En attendant, il devra affronter les bêtes sauvages, les rats ou les humains, et, bien pire, la faim, la peur et la solitude.
Satoru réussira-t-il à survivre ?

Troisième et dernier manga de ce peloton de lancement : Survivant – l’Histoire du jeune S, reboot de la série culte Survivant de Takao Saitô (Golgo 13). Ce titre fait le pont entre les thématiques écologiques de Deep Sea Aquarium Magmell et guerrières de Peleliu, conférant à ce lancement une réelle identité et une résonance engagée, qui reste à confirmer à la lecture des titres.
L’œuvre de Takao Saitô m’a toujours intriguée, et je vois ici l’occasion de mettre le pied dans son univers. Je crois savoir que Survivant a la réputation d’être extrêmement sexiste, et j’espère que cette mise à jour nous épargnera les écueils de son prédécesseur. Les couvertures laissent entrevoir un style graphique intéressant, et je suis assez friand des récits du genre. À voir, donc.


Les Montagnes hallucinées (Editeur: Ki-oon / Sortie: 4 Octobre  / Série finie en 2 tomes / 15€)

Les-Montagnes-hallucinees-1-kioonEn 1931, une expédition de sauvetage découvre le campement en ruines du Pr Lake, parti explorer l’Antarctique quelques mois plus tôt. Son équipe de scientifiques avait envoyé un message annonçant une découverte extraordinaire avant de sombrer dans le silence…
Sur place, des squelettes humains dépouillés de leur chair laissent imaginer les scènes d’horreur qui ont pu se dérouler. Plus perturbantes encore : les immenses montagnes noires aux pics acérés au pied desquelles le Pr Lake et ses compagnons ont rendu l’âme… Ces terres désolées semblent cacher de terribles secrets. Gare aux imprudents qui oseraient s’y aventurer !

Gou Tanabe fait son retour en France. Gou Tanabe fait son retour en France sur du Lovecraft. Gou Tanabe fait son retour en France sur du Lovecraft dans une superbe édition chez un super éditeur. Ça fait rêver.
Pour le coup, je me lance volontiers et sans filet. Je connais la puissance des visuels obsédants du dessinateur, et sais qu’ils se marieront à merveille avec l’univers de Lovecraft. Qui plus est, on peut espérer que Ki-oon nous gratifiera de toutes les adaptations de l’auteur, puisque Tanabe travaille actuellement sur une revisite de Dans l’Abîme du temps… Une excellente nouvelle, pour l’un des titres les plus marquants de l’année, je l’espère.


Solitude d’un autre Genre (Editeur: Pika / Sortie: 10 Octobre  / One-Shot / 18€)

solitude-autre-genre-pikaKabi Nagata, 28 ans, souffre de dépression et de troubles alimentaires, vit encore chez ses parents, et n’a pas trouvé sa place dans la société. C’est après de nombreux échecs et petits boulots qu’elle réalise ce qu’elle souhaite vraiment faire : dessiner des mangas. Pour cela, elle doit également s’affranchir de son besoin de recevoir la bénédiction de ses parents. Mais en parallèle de ses débuts, elle se sent terriblement seule et réalise qu’elle n’a aucune expérience sexuelle. Elle désespère d’avoir quelqu’un ne serait-ce que pour la prendre dans ses bras. Elle décide alors, pour le bien de sa création artistique mais aussi pour elle-même, d’avoir recours à une prostituée afin de trouver ce “doux nectar” dont les autres semblent jouir en secret…

En parlant de titres marquants, en voilà un autre : Solitude d’un autre Genre. Les tribulations tragi-comiques de cette mangaka dépressive ont déjà su séduire une bonne partie du monde, et débarquent en France dans la collection Graphic de Pika. Si j’ai tendance à volontiers venter les mérites de ce format, ici, le choix d’une publication en sens de lecture occidental ne me convainc pas du tout ; pas plus que le titre, d’ailleurs, qui évince totalement la mention de l’homosexualité du personnage. Un choix dommage, d’autant que sans doute conscient.
Quoi qu’il en soit, je suis plus que ravi que ce manga passe nos frontières (même si ça ne se fait pas dans les meilleures conditions). Sous un format de courtes tranches-de-vie en quatre cases, l’autrice expose les croisements de ses vies personnelle et créative non sans humour et émotion. Un ouvrage qui marquera cette année 2018, et d’ores et déjà indispensable.


Détonations (Editeur: Pika / Sortie: 10 Octobre  / Série finie en 2 volumes / 20€)

Detonations-1-pikaSuivez le voyage de Satoru sur les traces des crimes commis par Genji Segawa. Sur son lit de mort, l’ex-yakuza propose un marché au jeune homme : son existence jusqu’alors dénuée de sens prend alors un nouveau tournant.
Plus que l’argent proposé par Genji, c’est l’arme récupérée par Satoru qui va modeler son voyage à travers un Japon de misère, peuplé de mafieux et de marginaux, aux allures d’un film de yakuza des années 1970. Dans cet univers où règne la loi du plus fort, Satoru se lance dans une véritable quête d’identité maintenant convaincu qu’armé, il est passé du côté des forts.
Au cours de ce voyage expiatoire en lieu et place de Genji, le jeune homme, d’une touchante naïveté teintée d’audace, rencontre des écorchés vifs aux destins sanglants comme Daigo, un jeune transsexuel qui devient son compagnon d’infortune.

Tsutomu Takahashi est un auteur qui ne m’a jusqu’ici jamais déçu, et ses séries courtes sont souvent très impactante. Je suis ravi que Détonations paraisse en grand format, ce qui permettra d’apprécier encore davantage son ambiance oppressante et insalubre.
Une crainte, maintenant : le traitement de la transidentité par l’auteur et læ traducteur.ice. Au travers de Soul Keeper (et peut-être de Alive ? je ne me souviens plus de la qualité du traitement du thème carcéral…), Tsutomu Takahashi se déclare clairement « de gauche », progressiste et engagé. Reste que c’est un homme cisgenre, japonais, né en 1965, et qu’aborder la transidentité peut dès lors être très dangereux. Qui plus est, la traduction ne semble pas aider puisque, et ce n’est pas faute de le répéter, l’emploi du terme « transsexuel » est à proscrire. J’espère au moins que le personnage est correctement genré, et qu’il s’agit bien d’un homme trans et pas d’une femme trans.
Quoi qu’il en soit, j’espère apprécier ce nouveau fragment de la bibliographie de ce grand mangaka, qui semble, comme toujours, mettre en scène des personnages à la psychologie complexe au service d’une œuvre forte et politique.


Les Chats du Louvre (intégrale couleur) (Editeur: Futuropolis / Sortie: 11 Octobre / One-Shot / 33€)

29970C’est une première mondiale qu’un mangaka aussi renommé que Taiyô Matsumoto demande à l’une des meilleures coloristes françaises de mettre en couleur son histoire.
Isabelle Merlet-Rouger (coloriste de Blutch, Philippe Dupuy, Pascal Rabaté, et bien d’autres !) a relevé le défi et nous propose une nouvelle vision de cette histoire magnifique.

Collaboration des plus surprenantes entre l’un de mes auteurs préférés et une coloriste que j’admire : évidemment que je craque ! Ce travail commun m’apparait également d’intérêt culturel, puisqu’il approfondi les liens franco-japonais qui rythme cette collection d’ouvrages sur le Louvre revisité par les plus grands mangaka.
J’ai très hâte de découvrir Les Chats du Louvre sous un nouvel angle, et pense que les couleurs apporteront beaucoup à ce Paris onirique, noctambule et poétique.


La Vie de Bouddha (Editeur: Delcourt/Tonkam / Sortie: 24 Octobre / Série finie en 2 volumes / 32,99€)

vie-de-bouddah-90-ans-1Tatta, petit voyou, Chaprah, esclave qui deviendra guerrier, le général Boudhaï, le vénérable Asitta et bien d’autres personnages vont être les témoins de la naissance du prince Siddharta au château de Kapilavastu. Commence alors pour ce dernier un long voyage initiatique.

Après quelques reports et une hausse de prix assez signifiante, les rééditions des œuvres d’Osamu Tezuka retrouvent nos rayons ! La Vie de Bouddha fait à priori partie des œuvres les plus « philosophiques » de l’auteur, une facette de son travail qu’il ne m’a pas encore été donné de découvrir directement ! J’ai ainsi très hâte de mettre la main sur ce nouveau volume qui, je l’espère, me séduira tout autant que les précédents !


Barbara (Editeur: Delcourt/Tonkam / Sortie: 24 Octobre / One-Shot / 24,95€)

barbara-integrale-90ans-tezuka-delcourtBarbara, jeune femme errant dans la gare de Shinjuku, débarque du jour au lendemain dans la vie de Yôsuke Mikura, écrivain et esthète en manque d’inspiration. Qui est-elle ? Un démon ? Une muse ? Ou peut-être le fruit de son imagination…
Un étrange voyage initiatique va commencer pour Mikura, et c’est Barbara qui lui ouvrira le chemin.

Au travers de Barbara, Tezuka semble évoquer la thématique de la création au travers de la figure de la muse. Très attaché aux questions de l’acte d’écriture (de par ma formation littéraire), j’aborde ce pan de l’œuvre de l’auteur, dont je ne sais pas grand chose, avec énormément d’attentes et d’espérances qui, je l’espère, seront comblées !


Life (Editeur: Taïfu / Sortie: 24 Octobre / One-Shot / 8,99€)

yaoi-life-tokokura-jpDeux jeunes lycéens ont un hobby : marcher sur les lignes blanches tracées au sol en imaginant que le monde qui les entoure est infesté de dangers. Que ce soit une mer de requins ou un gouffre remplit de piques aiguisées, Itô et Nishi savent qu’une chute leur serait fatale. Un jour, perdus dans leur imaginaire, ils se retrouvent face à face. Ils ne le savent pas encore, mais cette rencontre marquera le début d’une aventure unique dont ils seront les héros. Une histoire qui s’écrira sur toute une vie.

Pour finir, j’ai hâte de découvrir Life, un boy’s love à la réputation excellente, et sans doute plus joyeux que la série du même nom de Keiko Suenobu ! Si le synopsis ne nous mène pas en bateau, il nous sera donné de suivre un couple durant toute une vie. Une initiative intéressante mais qui pourrait se heurter douloureusement aux impératifs du format court.


Tout cela me fait un total de 10 nouvelles licences, pour 6 séries et 4 one-shots. On pourrait presque dire que c’est raisonnable, si l’on fermait les yeux sur le prix de la plupart des livres ! En parallèle, et c’est assez rare, 8 séries que je suis trouveront leur conclusion ! Si je suis très triste de les quitter (si vite pour certaines), je suis ravi de ce poids en moins dans mon budget !


Également, voici 4 titres que je garde à l’œil et qui pourraient bien finir dans mon panier…


Pour finir, voici les 5 suites ou fins de série que j’attends avec le plus d’impatience pour ce mois d’octobre 2018 !


Merci de m’avoir lu jusqu’ici !
Je vous retrouve demain (ou lundi) pour le bilan du mois de septembre, et un peu plus tard dans la semaine pour un compte rendu sur le lancement des éditions Vega ! D’ici là, je vous souhaite à toutes et à tous de faire d’excellentes lectures !

Publicités

2 commentaires sur “MES ATTENTES POUR OCTOBRE 2018

  1. La couverture de Deep Sea Aquarium est sublime !
    J’attends ton article sur la maison d’édition et ton retour sur le titre avec impatience.

    Je ne suis pas non plus convaincue des choix éditoriaux pour Solitude d’un autre genre, je regrettais d’avoir acheté le premier tome en anglais juste avant l’annonce de sa parution en France, mais finalement tant mieux.

    Détonations aurait pu me tenter mais comme tu le dis, utiliser « transsexuel » dès le résumé… erh.
    Je suis moyennement en confiance.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s