Dans la mangathèque·Manga·Non classé

UN PÈLERINAGE POUR L’ÉTÉ – PÈRE ET FILS

Père et Fils est un manga de Mi Tagawa, d’abord publié dans le Comic Blade (The Ancient Magus Bride) puis dans le Comic Garden (L’Enfant et le maudit) de 2013 à 2018. Aujourd’hui terminée en 8 volumes, la série rejoint le catalogue de Ki-oon en 2016. Le dernier volume paraîtra chez nous en octobre prochain.

Torakichi, apothicaire ambulant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n’a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro… À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon avec lui sur les routes !
Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n’y connaît rien aux enfants et est loin d’être un père modèle… Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l’aideront-ils à renouer le lien perdu avec son fils ?

Que serait une sélection estivale sans un titre cent pour cent feel good ? Il est vrai que, jusqu’ici, je ne vous ai pas proposé les lectures les plus joyeuses qui soient, et j’entends bien égayer un peu cette série avec ce manga profondément bienveillant, à la fois candide et mature, drôle et touchant.

Mi Tagawa place au centre de son œuvre la relation qui unit Torakichi et son jeune fils, Shiro. L’homme, de nature solitaire, est amené à prendre en charge l’éducation de l’enfant au décès de son épouse, enfant qu’il connait alors à peine. C’est donc pas à pas et main dans la main que les deux protagonistes noueront au fil des pages une complicité très tendre, parfois maladroite mais toujours sincère. Le principal interêt de cette lecture réside donc dans l’évolution de cette relation, qui se métamorphose à mesure que le père et l’enfant grandissent et apprennent à se connaître. Un fil rouge minimaliste, mais auquel on adhère du fait de l’affection immédiate que provoque ce duo de personnages excentriques !

Et pour cause, la mangaka excelle dans la retranscription d’un réalisme des sentiments et interactions entre les personnages, les rendant ainsi très accessibles, et de fait, attachants.
D’une part, Torakachi est touchant de par sa volonté de devenir pour Shiro un père idéal, nouveau rôle qu’il peine à assumer du fait des exigences propres à son métier d’herboriste itinérant. Assez maladroit au début de l’œuvre, et ne sachant pas trop comment se comporter face à son propre fils, ses tentatives d’atteindre le cœur de l’enfant sont très souvent poignantes et résultent en de très jolis moment d’émotion communicative.
D’autre part, on nous présente un bambin est très affecté par la perte de sa mère (que son père peine d’ailleurs à lui faire comprendre exactement). Puisque très jeune au début de la série (3 ans, si je ne me trompe pas), le lecteur voit grandir, surmonter ses peurs et ses peines, apprendre de nouvelles choses, se faire des amis, ce jeune garçon si mignon et humain, dont chacune des petites péripéties résonne comme un poème sublime (et en ce sens l’autrice fait fort, puisque le sentiment du lecteur face au personnage s’amalgame à celui du père face à son fils… on est très profondément impliqués, et le manga peut nous emmener où bon lui semble : on le suit !).

Les liens du sang tiennent une place importante dans ce manga, mais la famille s’étend aussi aux proches amis des héros, offrant ainsi au lecteur toute une palette de personnages secondaires qui viennent apporter en densité au récit, remettant parfois en cause la légitimité de la relation des deux protagonistes (Torakichi vivant en nomade et n’étant pas perçu par certains comme le plus à même de fournir à son fils l’éducation qu’il mérite). Mais quand bien même des rivalités et conflits d’opinion existent, l’atmosphère de l’œuvre reste chaleureuse et bienveillante.

pere-fils-visual-3

En effet, même si le manga s’ouvre sur une note des plus dramatiques, à savoir le décès de la mère de Shiro, dont le deuil fait partie intégrante du parcours initiatique de nos deux personnages, les moments de vie pleins de tendresse qui parcourent le manga prennent vite le dessus, et même si subsistent des coups durs (parfois assez tire-larme), reste que l’on ressort de cette lecture le cœur léger et le sourire au lèvre. C’est avec poésie que se trace le chemins de nos deux héros, la mangaka développant une imagerie symbolique frappante afin d’apporter en profondeur aux thématiques qu’elle aborde (l’enfance, l’éducation, la mort, la nature, l’amitié, etc.).

Mais au-delà de sa relation père/fils, le manga nous emmène en voyage à la découverte d’un Japon rural, attaché à ses cultes et traditions. Le métier d’herboriste itinérant est exposé avec un certain sérieux, et au détour de quelques confections de remède, on en apprend un peu sur la flore japonaise et ses vertus thérapeutiques, qui font souvent écho à ce que traversent les deux protagonistes. Le trait de l’autrice fait d’ailleurs honneur à ce cadre si particulier, parvenant à en retranscrire la fraicheur au travers de décors épurés mais griffonnés, ce qui amène une touche brumeuse aux planches et en fait ressortir l’éclat et la douceur (puis pour ce qui est de dessiner des petites bouilles mignonnes, Mi Tagawa a un talent fou !).

Père et Fils est donc une lecture attendrissante, poignante, au rythme tranquille, que l’on prend plaisir à retrouver et à reparcourir de temps à autre. Loin d’être un indispensable, s’en dégage une émotion sincère et des qualités d’écriture indéniables qui séduiront plus d’un lecteur !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s