Découverte manga·Manga·Non classé

DÉCOUVERTE MANGA #48 – IRRÉSISTIBLE

Après Banale à tout prix et Otaku Otaku, une nouvelle romance rejoint le catalogue de Kana en cette année 2018 : Irrésistible, qui signe l’arrivée chez nous d’une autrice jusqu’alors inédite, Azusa Mase. Si la couverture laisse à penser que le manga s’adresse avant tout aux plus jeunes, celui-ci cache en son sein une certaine maturité, d’abord insoupçonnable. Mais que vaut donc cette œuvre trompe l’œil ?


Fiche Technique

Autrice : Azusa Mase

Type : Shojo

Genre : Romance/Tranche-de-vie

Éditeur VF : Kana

Nombre de tomes parus : 1 (4 en cours au Japon)

Prix : 6,85 € (5,45 € pour le premier tome)

irresistible-1-kana

Un jour, Serina découvre une chanson d’amour écrite sur sa table de classe. C’est Mizukawa-senpai, un élève de première, qui l’a griffonnée. Serina voudrait se rapprocher de ce garçon mais il est froid et n’a vraiment pas l’air intéressé par elle…
Mais Serina découvre que, sous sa maladresse, se cache un garçon gentil. Elle lui déclare son amour sous le coup d’une impulsion… Depuis, tous les jours, son cœur palpite !!

Un simple coup d’œil au synopsis et à la couverture d’Irrésistible peut laisser croire à une énième romance à l’eau de rose un peu simplette, et commençons par dire qu’il est vrai qu’il y a un peu de ça. Ce premier volume met en effet l’accent sur une relation amoureuse des plus mignonnes, en souligne la chaleur à grand renfort de trames nébuleuses. L’Amour (avec un grand A) se donne le beau rôle, et les situations intimes ne manquent pas de faire soupirer le lecteur attendri.

irresisitible-visual-3

Néanmoins, Irrésistible va au devant de certains lieux communs un peu usés du shojo. Tout d’abord, il faut moins d’un chapitre pour voir le couple se former, chose assez rare dans une romance lycéenne. L’autrice éclaircit le lecteur quant aux ambitions de son récit : il ne sera pas question d’une lente et tortueuse conquête amoureuse (même partiellement), mais bien exclusivement du quotidien d’un couple, avec ses hauts et ses bas. Tout cela n’est en soit pas révolutionnaire, mais est en général réservé aux romances qui se donnent des airs plus matures.

Capture d’écran 2018-07-03 à 19.09.26.png

D’ailleurs, le traitement des prémices de la relation surprend, dans le bon sens du terme, par son réalisme. Mizukawa avoue ne pas être amoureux de Serina quand il accepte de sortir avec elle, et surtout, la question des relations sexuelles est abordée dès ce premier tome (parce que ça suffit les lycéens qui se tournent autour pendant 10 tomes pour un pauvre baiser de rien du tout) ! Et le mieux, c’est que l’autrice y va assez franchement ! Certains passages sont par exemple très sensuels (suivant comment cet aspect évolue, on pourra peut-être même parler d’érotisme). L’héroïne n’hésite pas à avertir son compagnon qu’elle a ses règles, et une romance où les menstruations sont assumées (et pas totalement effacées, comme ailleurs), où la question du sexe est abordée de manière réaliste, c’est à peu près tout l’inverse de ce à quoi l’on pouvait s’attendre en ouvrant ce premier tome d’Irrésistible, et c’est au final très soulageant !

irresisitible-visual-2

Qui plus est, Azusa Mase nous gratifie d’une héroïne qui s’écarte (un peu) des sentiers battus. Si elle est l’archétype de la jeune fille dynamique et enjouée, c’est elle qui prend les devants dans la relation (à tous les niveaux). Si ce n’est peut-être pas rare dans les romances plus adultes, voir cela dans une amourette lycéenne très fleur bleue, c’est plutôt original et rafraîchissant. Je trouve également intéressant de faire évoluer les sentiments des deux protagonistes à deux allures différentes. Alors que Serina est éperdument amoureuse de Mizukawa dès le premier chapitre, les sentiments ne sont (pour le moment) pas réciproques, et le garçon ne se cache pas d’avoir besoin d’apprendre à mieux la connaitre avant de pouvoir lui dire qu’il l’aime. Cette configuration inégale dans la relation reflette bien les conceptions opposées de l’amour des deux protagonistes, Mizukawa en ayant une impression très noble et idyllique, à l’inverse de Serina, bien plus terre-à-terre (les clichés sont encore une fois assez subtilement renversés, puisqu’à bien des égards, c’est le garçon qui est le plus intéressé par l’amour).

Capture d’écran 2018-07-03 à 19.08.11.png

Mais tout n’est pas rose dans Irrésistible, et ce premier volume souffre aussi de quelques faiblesses. L’introduction du récit manque cruellement de finesse et de réalisme (ce qui jure terriblement avec la suite). La façon dont Serina tombe amoureuse est bien trop grosse pour être prise au sérieux, presque ridicule. Par ailleurs, le titre gagnerait à élargir sa perspective, en décentrant un peu sa trame de la seule relation Serina/Mizukawa. L’incursion de personnages secondaires, totalement absents de ce premier opus, pourrait renforcer l’attachement du lecteur à cet univers qui peine pour le moment à se démarquer des autres productions, les originalités mentionnées plus hauts ne suffisant pas à court-circuiter un déroulé un peu facile, pas aidé par un certain manque d’identité visuelle.

Rien à redire sur l’édition de Kana, comme toujours sans réel défaut. L’adaptation est fluide et retranscrit bien les sous-entendus contenus dans certains dialogues.


Irrésistible offre donc un premier volume vraiment plaisant, peut-être un peu trop tranquille, mais qui ne manque pas de charme ! Je suis curieux de découvrir la suite de cette histoire moins gamine qu’il n’y parait d’abord. Si vous êtes à la recherche d’une romance pur jus pour l’été, cette lecture me semble toute désignée !


irresistible-2-kana
TOME 2 PRÉVU POUR LE 07/09/2018

Publicités

2 commentaires sur “DÉCOUVERTE MANGA #48 – IRRÉSISTIBLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s