Attentes mensuelles·Manga·Non classé

MES ATTENTES POUR JUIN 2018 !

Bonjour tout le monde !
Aujourd’hui, je vous retrouve pour l’énumération traditionnelle de mes attentes concernant les licences à venir !
Trêve de préambules, c’est parti.


Blue Giant (Editeur: Glénat  / Sortie: 6 juin / Série finie en 10 volumes / 7,60€)

blue-giant-1-glenat

Dai Miyamoto est en terminale. Il fait partie de l’équipe de basket, travaille à mi-temps dans une station service, et vit seul avec son père et sa petite sœur. Surtout, il s’est pris de passion pour le jazz depuis le collège. À tel point qu’il joue tous les jours sur les berges de la rivière, peu importe les conditions météo. Qu’il pleuve, qu’il vente ou que la canicule soit au rendez-vous, il joue. Il veut être un géant du jazz et reste persuadé qu’il peut y arriver. Seulement, pour cela, il va devoir se confronter à la réalité : entre les explications aux amis, les premières représentations chaotiques et les rencontres diverses, la détermination de Dai va être mise à rude épreuve…

On commence très fort avec un titre que j’attends au tournant : Blue Giant. Le jazz, croqué par un Shinichi Shizuka (Vertical) au sommet de son art, ça a de quoi tenter ! Un titre de passionné par un auteur qui sait les écrire, et qui lui aussi semble s’être épris de son œuvre au point de lui offrir une suite, toujours en cours de parution au Japon.


Mimikaki – L’Étrange Volupté auriculaire (Editeur: Lézard Noir  / Sortie: 7 juin / One-Shot / 13€)

mimikaki-lezard-noir

Les « mimikaki » désignent les cure-oreilles japonais, ces bâtonnets en bois ou en métal à l’extrémité recourbée. Pour beaucoup de Japonais, le mimikaki est un outil qui procure un plaisir indicible, surtout quand c’est quelqu’un d’autre qui le manipule ! À tel point qu’il existe des établissements spécialisés où le client peut payer pour une séance de nettoyage d’oreilles, en général effectuée la tête posée sur les genoux d’une femme.

Mieux vaut ne pas passer par quatre chemins : en le commandant sur le site de l’éditeur, j’ai déjà pu recevoir et profiter de cet ouvrage sensuel et délicat. Indispensable aux fans de La Cantine de Minuit,  cette anthologie est aussi une belle occasion pour celles et ceux qui voudraient découvrir l’auteur de l’essayer sans aborder sa série fleuve (d’autant que l’atmosphère est assez similaire). Un recueil qui permet également d’assister à l’évolution du style de l’auteur, de ses débuts jusqu’à aujourd’hui (puisque la première histoire date, il me semble, de 2004). À noter, une postface très bien fichue sur le contexte de publication particulier des nouvelles, rédigée par l’auteur en personne !


Holiday Junction (Editeur: Lézard Noir  / Sortie: 7 juin / One-Shot / 13€)

holiday-function-lezardEn sept récits courts, l’auteur de Tokyo Alien Bros raconte des tranches de vie plus ou moins mouvementées : deux amis jouant au tennis, un chat et son maître, une jeune fille et un retraité à la pêche, un couple surpris par le passage de Godzilla… Autant de rencontres remuant les désirs parfois inavoués, souvent confus, des uns et des autres.

Tout comme Mimikaki, j’ai lu déjà Holiday Junction. Keigo Shinzo y explore des ordinaires percutés et percutants, toujours avec une justesse irréprochable. Des tranches de vie subtiles où l’on retrouve les accents d’une poésie morose et enivrante propre à l’auteur. À lire et à relire, c’est génial.


Route End (Editeur: Ki-oon  / Sortie: 7 juin / Série en cours avec 4 tomes / 7,90€)

Route-End-1-ki-oon

Taji travaille pour une entreprise de nettoyage spécialisée dans les cadavres en décomposition. Les macchabées découverts sur le tard laissent des traces insupportables pour le commun des mortels, mais lui a le cœur bien accroché. La mort, il la connaît depuis l’enfance. Il a vu le corps de sa mère se balancer au bout d’une corde. Le traumatisme lié à ce suicide est ancré en lui, et chaque nettoyage est une catharsis.
Son quotidien est bouleversé quand son quartier devient le théâtre de meurtres en série. Les victimes sont découpées en morceaux, puis alignées pour former un mot, le même à chaque fois : “END”. Taji est chargé du nettoyage de la dernière scène de crime en date. L’affaire prend une tournure personnelle pour lui lorsqu’il découvre que son patron, véritable figure paternelle, est peut-être impliqué dans ces morbides mises en scène…

Intrigué par les couvertures de ce thriller aux influences graphiques et narratives occidentales, je pense me laisser tenter par son premier volume, histoire de me faire une idée à son sujet. Il y a de grands risques que le récit me laisse tout à fait indifférent, mais je le guette depuis trop longtemps pour lui refuser une chance. Je vous en ferai un retour sur le blog, si cela vous intéresse !


Juice (Editeur: Ça et Là / Sortie: 8 juin / Série finie en 3 volumes / 14€)

juice-1-caetla

Mon, un jeune ado thaïlandais, fait sa rentrée des classes dans un nouveau lycée professionnel où il ne connaît encore personne mais où il est fermement décidé à trouver une petite copine. En lieu et place d’une petite amie, il fait rapidement la connaissance de Tim, forte tête du lycée et guitariste fan des Ramones. Mon va se lier d’amitié avec Tim et il réussi petit à petit à s’intégrer dans son groupe d’amis. Désœuvrés et très peu motivés par leurs études, les lascars vont chercher à monter un groupe de rock tout en tentant de survivre à l’ennui qui les submerge cette année-là.

Alors que je viens à peine de lire son précédent travail, Now, Art Jeeno est de retour chez Ça et Là avec Juice, une série en 3 volumes qui aura pour thème la musique et la jeunesse. Après une œuvre très surréaliste et contemplative (puisque complètement muette), je suis curieux de redécouvrir l’auteur avec un récit somme toute plus terre à terre mais, je n’en doute pas, tout aussi poétique que le précédent ! Une de mes grosses attentes du mois de juin !


Zero (Editeur: Pika / Sortie: 13 juin / One-Shot / 25€)

zero-pika-graphic

Boxeur professionnel d’un âge avancé, Miyabi Goshima est l’indétrônable champion du monde des poids moyens. Rendu apathique par l’absence d’adversaires à sa hauteur, il défend son titre en enchaînant les victoires sans enthousiasme. C’est alors qu’arrive Travis Bal, un jeune boxeur mexicain dont la réputation prometteuse réveille la rage de vaincre de Goshima. Que reste-t-il à espérer lorsque l’on n’a plus rien à prouver ?

C’est maintenant au tour de Taiyo Matsumoto (Les Chats du Louvre, Amer Béton, Sunny…) de revêtir les couleurs Graphic de Pika, collection qui ne se satisfait décidément que de la crème de la crème ! Le maître nous revient avec une œuvre de jeunesse, belle occasion de (re)découvrir le style brut de ses débuts au travers d’un récit ayant pour thème la boxe (ce n’est pas un hasard si le manga sort tout juste un mois après le Blue Corner de Taniguchi). Matsumoto ne m’a jusqu’alors jamais déçu, et je suis ravi de le voir mis à l’honneur cette année. Les éditeurs, dans l’optique de l’accueillir en janvier prochain à Angoulême, devraient en effet nous proposer quelques-uns de ses inédits d’ici 2019, si tout va bien.


Ayako (Editeur: Delcourt/Tonkam / Sortie: 20 juin / Réédition en one-shot / 29,99€)

ayako-integrale-90-ans-delcourt

Ayako est une fille de la honte. Née de l’union incestueuse de son père et sa sœur, elle devra vivre cachée dans la cave de la maison familliale de 4 à 18 ans. Comment peut-elle alors se construire? N’ayant pour seule visite que son frère, dont elle tombe amoureuse.

À l’occasion du 90e anniversaire de leur auteur, quelques-uns des chefs d’œuvre du père du manga moderne, Osamu Tezuka, auront droit à de superbes (?) rééditions chez Delcourt/Tonkam. Le bal sera ouvert avec Ayako et L’Histoire des 3 Adolfs, dès juin. N’ayant, à ma grande honte, jamais eu l’occasion de découvrir le maître jusqu’à présent, je suis très impatient de mettre la main sur ces ouvrages dont j’espère que l’édition ne me décevra pas et vaudra son prix. Ayako est un des titres de l’auteur qui me tente le plus et dont j’ai entendu le plus de bien : quoi de mieux pour entrer dans son univers ?


L’Histoire des 3 Adolf (Editeur: Delcourt/Tonkam / Sortie: 20 juin / Réédition en 2 volumes / 29,99€)

histoire-des-3-adolfs-90-ans-1-delcourt

Berlin 1936. Hitler est au pouvoir depuis trois ans. Les Jeux Olympiques d’été sont pour lui l’occasion de conforter une dictature funeste. Sohei Togué est un journaliste sportif qui vient couvrir les J.O. et par la même occasion retrouver son frère Isao qui habite l’Allemagne. Mais Isao est angoissé. Il détient, dit-il, un terrible secret qui pourrait ébranler jusqu’à Hitler lui-même…

Je suis particulièrement ravi de cette réédition, puisque L’Histoire des 3 Adolf est une œuvre de Tezuka que j’ai possédée (ou plus exactement que ma mère a possédée), mais dont il me manquait le premier tome, évidemment en rupture (pratique pour lire la série…). Je suis particulièrement curieux d’aborder ce récit historique finalement presque contemporain avec l’époque et les thèmes lourds qu’il aborde. Un ouvrage que j’aurai du mal à ne pas mettre en parallèle avec le Hitler de Shigeru Mizuki, un autre auteur inestimable de la génération de Tezuka.


Our Summer Love (Editeur: Delcourt/Tonkam / Sortie: 20 juin / One-Shot / 7,99€)

our-summer-love-temp

Naoto revient sur son île natale 7 ans après l’avoir quittée suite à la mort de la fille dont il était amoureux. À l’aéroport, il tombe sur la petite sœur de cette dernière et se remémore l’été qui a changé sa vie. On suit d’une part son histoire avec la petite sœur devenue grande, et d’autre part les évènements qui ont causé la mort de son premier amour durant ce tragique été 7 ans plus tôt…

Nouveau one-shot estival de Delcourt/Tonkam, Our Summer Love, à l’instar de Our Summer Holiday paru l’an passé, semble dépeindre avec tendresse et poésie un drame rural poignant. La couverture dégage une nostalgie très plaisante qui, je l’espère, se retrouvera dans le livre, dont le synopsis laisse entrevoir de nombreux mystères.


Moriarty – The Patriot (Editeur: Kana / Sortie: 22 juin / Série en cours avec 5 tomes / 6,85€)

moriarty-1-kana

Deux frères orphelins sont accueillis dans la famille Moriarty, grâce aux ambitions cachées du fils aîné Moriarty, Albert. Ce dernier abhorre l’aristocratie à laquelle il appartient et le système social qui régit la société britannique. Albert a vu en l’aîné l’intelligence et le charisme dont il avait besoin pour accomplir son rêve de nettoyer la société de ces « êtres inutiles et sales ». Albert propose de leur offrir sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve. 13 ans plus tard, à côté de leurs activités officielles, les frères Moriarty sont devenus des « conseillers privés ». Avec William à leur tête, ils aident les gens du peuple, victimes d’injustices, à se venger des riches qui les ont fait souffrir.

Époque victorienne, lutte des classes, atmosphère romantique et épopée haletante ? Je ne pourrais pas être séduit davantage ! Je me demande jusqu’où le récit s’émancipera de l’univers de Sherlock Holmes, qu’il revendique fièrement… dans tous les cas, cette annonce est très engageante !


Voilà en ce qui concerne les nouvelles licences qui m’intéressent en priorité. Si, à priori, je peux sembler assez raisonnable, c’est le prix de certains ouvrages, et notamment des rééditions de Tezuka, qui va se faire sentir en caisse. Au total, 6 one-shots ou séries finies dans le mois et 4 nouvelles séries, pour un total de 10 nouvelles licences qui rejoindront mes étagères en juin prochain !
Heureusement, quelques séries trouveront aussi leur conclusion, à savoir les excellents Le Couvent des damnées, Rudolf Turkey et Voyage au centre de la Terre. Trois fins qu’il me tarde de dévorer !


Je garde dans le viseur ces quelques mangas qui pourraient potentiellement m’intéresser.


Pour finir, ne ratez pas ces 5 suites de séries très différentes mais globalement géniales et qu’il me tarde de retrouver !


Voilà tout pour cet article !
J’espère vous avoir donné envie de vous pencher plus en avant sur certains titres qui m’intéressent ! Dites-moi si vous souhaitez que j’en chronique un en priorité !
À très vite sur le blog (ou ailleurs…) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s