Dans la mangathèque·Manga·Non classé

EN MAI, LIS LE BOY’S LOVE QUI TE PLAIT !

Bonjour à toutes et à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour revenir succinctement sur mes dernières lectures boy’s love ! En effet, tant chez Taïfu que chez Boy’s Love IDP, le mois de mai est chargé en nouveautés yaoi dignes d’interêt ! Je vous délivrerai donc ici des avis (très) concis mais qui, je l’espère, vous donneront une idée plus précise des mangas de cette sélection voire même, si je fais bien mon boulot, l’envie de vous intéresser de plus près à certains d’entre eux !


  • Happy Birthday
Fiche Technique

Autrice : YMZ

Type : Boy's Love

Genre : Romance/Amitié/Tranche-de-vie

Éditeur VF : Taïfu

Nombre de tomes parus : 1 (1 fini au Japon)

Prix : 8,99€

Sakato, le salarié d’entreprise.
Kôsuke, le tenancier de bar.
Et Yûtarô, l’employé de boutique.
Ils se sont rencontrés à la fac et ont continué de se fréquenter après avoir commencé à travailler.
Chacun d’entre eux accorde une grande importance à cette amitié malgré leurs caractères et leur vie très différents.
Trois avants, trois présents, trois après… Afin d’avancer, ils vont devoir tous les trois apprendre à croire en eux et faire face à leur réalité.

happy-birthday-taifu

Si Labradorescence, le premier titre de YMZ paru chez Boy’s love IDP en 2016, m’avait laissé relativement indifférent; Happy Birthday se montre bien plus émouvant. Pourtant, ce one-shot n’est pas plus original que le précédent, aucune péripétie ne l’extrayant vraiment des gonds des récits classiques du genre. Toutefois, je trouve la façon dont les trames narratives évoluent et s’entrecroisent très émouvante, d’autant que les personnages résonnent en moi bien plus humainement que ceux de Labradorescence. La mise en scène sobre de la mangaka ne lasse pas, forte d’un découpage dynamique et adapté aux différentes ambiances que traverse le manga. Certains passages riches en humour contrastent avec une dimension plus dramatique et subtile qui se dévoile au fil des pages.

https---img.myreadingmanga.info-2017-10-15-7

Happy Birthday est donc une très bonne surprise, et un manga qui a tout de la bonne tranche-de-vie : rythme reposant, personnages attachants et humour léger ! Un titre à l’image de sa couverture : tendre et chaleureux !


  • Tokyo Boy meets country
Fiche Technique

Autrice : Yuri Takayoshi

Type : Boy's Love

Genre : Romance/Comédie/Tranche-de-vie/Érotique

Éditeur VF : Taïfu

Nombre de tomes parus : 1 (1 fini au Japon)

Prix : 8,99€

Chiaki, un jeune citadin, s’est vu confier la réalisation d’un « grand projet » dans la sous- préfecture de Tokachi de l’île d’Hokkaido.
Malheureusement, à son arrivée, il se retrouve au beau milieu de la campagne avec seulement des champs et des vaches à pertes de vue !
Son patron, qui n’est autre que son grand-père, lui annonce alors qu’il devra suer sang et eau pour payer son billet retour et devenir enfin un homme responsable. Désespéré, Chiaki n’a d’autre solution que d’accepter ce nouveau challenge.
Toutefois, notre citatin n’est pas au bout de ses peines ; sa rencontre avec l’impressionnant Sôichirô, un fermier de la région, le désarçonnera encore un peu plus.

tokyo-boy-meets-country-taifu

On embraye sur un tout autre registre avec Tokyo Boy meets country ! Si ce manga ne brille pas de par l’originalité de son scénario (encore une fois), j’ai beaucoup ri en le lisant ! En effet, le caractère à la fois prétentieux et audacieux du protagoniste couplé à des effets de mises en scène très réussis (certaines transitions notamment) vous fera au moins sourire ! Pour ma part, j’ai trouvé cette œuvre sans prétention très attachante, et ce dès les premières pages. L’autrice instaure très vite son ambiance, son scénario (simple et efficace) et ses personnages, et ne perd pas de temps en fioritures, sans doute risquées pour ce type de récits courts qui visent avant tout à divertir.
Le choix d’une narration interne permet une réelle proximité avec notre héros citadin, et l’attachement est de fait quasi instantané !
En milieu d’ouvrage, le ton deviendra un peu plus sombre (aux suites d’un schéma narratif très très classique et prévisible, mais une nouvelle fois, ce n’est vraiment pas un problème).
Visuellement, l’autrice offre des planches très aérées et rayonnantes. L’accent est mis sur les émotions des personnages. Si le trait est parfois un peu maladroit, la lecture reste fluide, et c’est le principal !

On est, en somme, face à un ouvrage des plus sympathiques, qui se dévore d’une traite ! Un titre qui met du baume au cœur et que je recommande sans peine !


  • Coyote
Fiche Technique

Autrice : Ranmaru Zariya

Type : Boy's Love

Genre : Romance/Fantastique/Drame/Érotique

Éditeur VF : Boy's Love IDP

Nombre de tomes parus : 1 (1 en cours au Japon)

Prix : 7,95€

Coyote, alias Lili, est un loup-garou : c’est un secret qu’il cache soigneusement à tout le monde, y compris à Marlène, un beau pianiste de bar qui lui fait du charme. De peur que Marlène ne découvre la vérité sur lui, Coyote préfère prendre ses distances ; mais lors de sa toute première période de rut, Marlène le surprend par hasard avec les crocs et les griffes sortis, et le secret de Coyote se retrouve éventé…
Pourtant, Marlène n’a pas l’air d’avoir peur de lui : il propose même à Coyote d’être son partenaire le temps que son état se calme, mais entre les meurtres récents dans la ville et les tensions qui grimpent entre les loups-garous et les humains, il serait dangereux pour Coyote d’entamer une relation avec quelqu’un comme Marlène… D’autant que celui-ci a ses propres secrets à cacher.

coyote-1-idp

Quelques mois à peine après le très réussi Void (dont je vous parle ici) nous parvient Coyote, la dernière œuvre en date de Ranmaru Zariya, une autrice qui monte dans le monde du boy’s love, et qui lance ici sa première série en plusieurs volumes !
On retrouve tout ce qui fait la plaisante spécificité de la mangaka : son attrait pour les univers fantastiques, son érotisme recherché, son trait riche et mature.
Ici, celle-ci propose une sorte de Roméo et Juliette chez les loups-garous (je n’en dit pas plus pour ne pas trop en révéler). Il y a quelque chose de très romantique (au sens littéraire) dans les ambiances lunaires, mélancoliques, malsaines et sensuelles de certains passages. Difficile de cerner précisément l’époque à laquelle se déroule le récit, mais comme dans son précédent ouvrage, l’autrice emprunte beaucoup au genre cyber-punk dans la confrontation de technologies modernes et d’architectures plus classiques.
Riche en action et en retournements de situations bien amenés, ce premier volume épate de par la qualité de ses dessins. La mangaka joue sur des contrastes forts, des trames inquiétantes, des expressions riches qui siéent parfaitement à la cruauté du récit.

Coyote-IDP-visuel-640x300.jpg

Avec Coyote, Ranmaru Zariya prouve une nouvelle fois qu’elle est capable d’écrire des romances sombres, matures et intelligentes. Attention toutefois, le consentement n’est pas une évidence… (soyez prévenus !).


  • Depth of Field
Fiche Technique

Autrice : Enjo

Type : Boy's Love

Genre : Romance/Tranche-de-vie/Drame/Musique

Éditeur VF : Boy's Love IDP

Nombre de tomes parus : 2 (2 fini au Japon)

Prix : 7,95€

J’ai pris l’habitude d’aller sur le toit du vieux bâtiment de l’école après les cours, quand je n’ai pas envie de rentrer chez moi. C’est là que j’ai rencontré Konno. Certains disent de lui qu’il est intimidant ou difficile à aborder, mais quand il prend des photos ou me parle de ses appareils, la joie illumine toujours son visage.
Respect, envie, jalousie, complexe d’infériorité…
Konno possède exactement tout ce que je désire sans avoir jamais pu l’obtenir, et mes sentiments à son égard deviennent de plus en plus complexes…
Rejeté par les autres à cause de son talent et des différences sociales, Shûichirô a préféré abandonner ses rêves et se cacher derrière un faux sourire. Konno parviendra-t-il à sauver son esprit torturé et à lui redonner le goût de la musique ?

Depth-of-Field-1-idp

Avec Depth of Field, Enjo signe sa première œuvre, en France comme au Japon ! Le lecteur était donc en droit de s’attendre à un travail de jeunesse avec ses maladresses naturelles, et pourtant l’autrice délivre un manga des plus réussis, qui m’aura même fait lâcher quelques larmes !
Au travers d’un premier volume de plus de 250 pages, la mangaka prend le temps de développer ses protagonistes en profondeur, et notamment Shûichirô, qui provoquera chez le lecteurs des sentiments très ambigus, puisque l’autrice parvient à en faire une figure à la fois antipathique de par sa morale bancale et son aspect manipulateur, mais aussi très touchante. Sa relation avec Kon commence de façon très classique mais prend progressivement une envergure plus dramatique et torturée. La passion de Shûichirô est dépeinte au travers de scènes très touchantes, et certaines de ses petites manies (comme le fait d’enregistrer chaque nouvelle mélodie qui lui vient en tête) font le pont entre l’enfant timide et généreux qu’il était (et que l’on découvre au travers de flashbacks très bien écrits) et le jeune adulte manipulateur et désabusé qu’il devient.
La puissance de Depth of Field réside en sa capacité à aller développer, au-delà de la romance (qui ne sert que de toile de fond), d’autres aspects d’un récit finalement très dense et émouvant.
Visuellement, j’aime beaucoup les designs d’Enjo, et je salue la puissance de certains passages d’émotion. La mangaka sait découper l’instant pour optimiser l’impact de son récit, et se montre toujours maîtresse de sa mise en scène.

Je me lançais dans Depth of Field sans m’attendre à grand chose, et j’en ressors complètement conquis. Une romance fragile, qui évoque avec douceur et amertume la passion, l’amitié, l’amour. Mon coup de cœur de cette sélection !


  • Le Carnet d’expériences d’Endô-kun
Fiche Technique

Autrice : Nojiko Hayakawa

Type : Boy's Love

Genre : Romance/Tranche-de-vie

Éditeur VF : Boy's Love IDP

Nombre de tomes parus : 1 (2 fini au Japon)

Prix : 7,95€

Endô et Tsuda sont deux lycéens, assis en classe l’un devant l’autre. Ni l’un ni l’autre ne s’intéressent beaucoup à leurs camarades, préférant généralement rester seuls, mais lorsqu’ils commencent à se parler, ils réalisent qu’ils s’entendent bien. Qu’ils aiment être ensemble. Qu’ils ont besoin l’un de l’autre.
Mais tandis qu’ils préparent leurs vœux d’orientation, ils commencent tous deux à réaliser que rien n’est éternel, et qu’un changement inévitable les attend…

carnet-experiences-endo-kun-1-idp

À l’image de sa préquelle, Le Carnet d’expériences d’Endô-kun est une lecture pure, sincère et touchante. Nojico Hayakawa continue de dépeindre avec élégance le quotidien léger d’Endô et Tsuda au travers de nouveaux instants de vie mignons et espiègles. Toutefois, les choses ne seront pas aussi simples que prévues pour les deux amis (?), puisqu’au milieu de ce volume, un élément perturbateur fera son apparition (et c’est rebelote en fin de tome !).
Visuellement, je suis toujours subjugué face au découpage évocateur de la mangaka, qui capte le mouvement d’une manière résolument unique. Dans le trait, on retrouve une finesse cristalline qui plaira aux fans de Haruko Ishikawa (L’Ère des Cristaux).

endou-kun-no-kansatsu-nikki-full-1331221.jpg

En somme, je vous invite très chaudement à découvrir cette saga sensible et poétique, et plus généralement son autrice, dont les travaux n’ont de cesse de se bonifier !


  • Calendula of Limbo
Fiche Technique

Autrice : Haji

Type : Boy's Love IDP

Genre : Fantastique/Action/Romance/Érotique

Éditeur VF : Boy's Love IDP

Nombre de tomes parus : 1 (2 fini au Japon)

Prix : 7,95€

À son réveil, Calen se trouvait au pays de morts et ne se rappelait absolument rien, si ce n’est qu’il était soldat. À présent, il doit vivre dans les Limbes en compagnie de Makoto, le concierge des lieux, et expier ses péchés en accomplissant la mission que Dieu lui a confiée : travailler en tant que shinigami. Ses sentiments envers Makoto, toujours là pour le soutenir et l’aider, vont grandir au fil du temps. Malheureusement, ce dernier est voué à disparaître… car il n’est rien d’autre qu’un golem, un homme façonné dans de la terre glaise.

calendula-of-limbo-1-idp

Friand de romances fantastiques, je me suis procuré, sur les conseils de certains d’entre vous, Calendula of Limbo… et j’en ressors malheureusement assez mitigé.
Si l’autrice a le mérite de proposer un univers résolument original, qui se prêterait tout à fait à un récit shonen comme on en voit beaucoup; j’ai trouvé les personnages assez creux, du fait d’un rythme bien trop rapide à mon goût. Tout va trop vite, aussi, impossible de s’attacher à qui que ce soit, et par extension, de s’impliquer émotionnellement dans le récit. Par ailleurs, certaines ficelles sont bien trop visibles, et on ne peut pas dire que ça arrange l’affaire. À vouloir raconter trop de choses en si peu de pages, on ne retire que de la déception de cette lecture dont on sent pourtant qu’elle est sincère.
Toutefois, il y a de bonnes choses dans Calendula of Limbo. Les scènes d’action sont très dynamiques et lisibles et globalement, pour peu que l’on adhère à son style (qui pour le coup « fait très boy’s love »), Haji propose quelques audaces visuelles intéressantes (au niveau du design de certains personnages, par exemple).

En somme, si le titre recèle de nombreuses qualités, son rythme trop soutenu m’aura empêché de réellement m’attacher à son histoire, ses personnages et son univers. Son ambition aura été à double-tranchant, et je pense que la série aurait mérité de s’étendre davantage pour proposer quelque chose de vraiment entrainant. Dommage, car le potentiel était là ! À voir, tout de même, si le second et dernier volume rectifie le tir…


Voilà tout pour cette petite sélection !
Je pense qu’il y en a pour tous les goûts, et que parmi les titres présentés, vous en trouverez bien un qui vous plaira !
À très vite sur le blog (ou ailleurs…) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s