Découverte manga·Manga·Non classé

DÉCOUVERTE MANGA #42 – BROTHER AUTO SPOT

Bonjour à tous et à toutes ! Le tatoo est à l’honneur ces dernières semaines dans le monde du manga. Peu après la publication de l’excellent recueil d’histoires courtes d’Atsushi Kaneko, Atomic (S)trip, qui propose entre autres la saga Tatoo Girls; Taïfu nous offre Brother Auto Spot, un one-shot ayant également pour thème le tatouage, et dont il sera question aujourd’hui.


Fiche Technique

Autrice : Mikuro Noichi

Type : Boy's love

Genre : Romance/Tranche-de-vie

Éditeur VF : Taïfu

Nombre de tomes parus : 1 (1 fini au Japon)

Prix : 8,99€

Seina est tatoueur. Un jour, un dénommé Jin entre dans son salon et lui demande un tatouage dont le design serait imaginé par lui-même. Surpris par cette étrange requête, mais heureux de voir son talent reconnu, il décide de relever le dé qui lui est donné. A n d’échanger sur le futur dessin, Jin rend souvent visite à Seina. Au l de ces rencontres, une amitié commence ainsi à se nouer entre les deux garçons. Pour Seina, qui n’a pas vu ses parents et son grand frère depuis 7 ans, Jin est comme ce grand frère, er et attentionné, qu’il n’a jamais eu. Malheureusement, Seina va découvrir le secret que lui cache Jin. Leur rencontre était-elle vraiment le fruit du destin ? Cette vérité dévoilée risque de bouleverser la vie de notre jeune tatoueur.

brother-auto-stop-manga

Mikuro Noichi est déjà connue du public français en tant qu’elle officiait au dessin sur la série Hong Kong Dragnet, parue l’an dernier chez Boy’s Love IDP. Si son trait délicat avait permis au titre d’attirer quelque peu mon attention, les retours mitigés le concernant m’ont poussé à le laisser de côté, un peu malgré moi. Toujours est-il que j’étais bien heureux, à l’annonce d’une nouvelle publication de la mangaka, d’avoir une seconde occasion de découvrir son travail !

Commençons par le commencement : Brother Auto Spot est une romance classique, qui ne révolutionne pas le genre mais s’en approprie les codes avec élégance. On suit un duo de personnages qui, se rencontrant un peu par hasard, se trouveront amenés à se revoir à de multiples reprises, ce qui les rapprochera et permettra à leur amour de voir le jour. Une petite dispute, et on enchaîne sur un happy-ending : quoi de plus classique ? Le manga ne brille donc pas d’originalité, et ses qualités sont à trouver ailleurs.

Mentionnons d’abord le couple de protagonistes mis en place par l’autrice : Seina, un tatoueur qui semble assez froid et mettra à certain temps à s’ouvrir à Jin, son client régulier, qui, jamais satisfait des tatouages qu’il entreprend de se faire, finira par tomber amoureux du style du jeune homme. J’ai beaucoup aimé le rapprochement progressif des deux personnages, qui s’opère en partie au travers de l’art de Seina et des nombreux soins dont nécessite l’encre fraichement tatouée. La mangaka parvient à faire se côtoyer fréquemment ces deux inconnus sans que cela n’amène aucune question, ce qui témoigne d’une certaine qualité dans l’écriture de ce récit aux ficelles bien dissimulées. La raison pour laquelle Jin se rend au salon de Seina est aussi bien trouvée, et rien n’apparait trop soudain en dépit de la courtesse du récit et du développement relativement rapide de la relation entre les deux hommes. Il faut aussi dire que les quelques personnages secondaires font vraiment office de figurants, l’autrice ayant fait le choix de mettre en avant son couple phare, de manière à ne pas prendre le risque de bâcler son œuvre. C’est quelque part regrettable, puisque les deux amis de Seina, en particulier, m’ont beaucoup intrigué.

9437

Alors que Seina prend soin du tatouage de Jin, celui-ci panse ses blessures passées. Le jeune artiste, derrière son apparence taciturne, cache en fait une grande sensibilité et un esprit parfois enfantin (comme lorsque les deux amis se rendent à un festival). Je trouve que c’est un couple qui se complète très bien, et dont la bienveillance rayonne tout le long de la lecture, ce qui lui confère une atmosphère particulièrement réconfortante.

L’autrice le dit elle-même en fin d’ouvrage : elle est passionnée de tatouage depuis l’adolescence ! C’est quelque chose qui se ressent beaucoup par instants, notamment dans le soin apporté aux tatouages de Seina.

Les dessins, d’ailleurs, sont très à mon goût. Les arrière-plans épurés, très clairs et simplistes laissent le champ libre à des designs corporels très travaillés. En effet, tant Jin que Seina possèdent un style bien à eux, et c’est également le cas de certains des personnages qui gravitent autour d’eux. Malgré un ensemble très aéré, l’autrice a recours à des trames une nouvelle fois très simples et discrètes pour pallier à un éventuel sentiment de trop-vide. Le découpage est soigné, varié, et donne du rythme aux fréquentes scènes de comédie entre les deux protagonistes.

Brother_Auto_Spot_Ch05_13

Je n’ai relevé aucun soucis particulier au niveau de l’édition. Comme souvent chez Taïfu, page couleur en papier glacé, papier blanc et opaque, noirs profonds et traduction sans coquille !


En conclusion, Brother Auto Spot est une romance classique mais sympathique, qui vous fera sans doute passer un bon moment !


Voilà tout pour mon avis au sujet de ce manga !
Je remercie les éditions Taïfu de me l’avoir envoyé, et attend avec impatience de lire votre opinion à son sujet, si toutefois vous l’avez lu.
À très vite sur le blog (ou ailleurs…) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s