Et la suite ?·Manga·Non classé

ET LA SUITE ? #25 – AREA 51, GLEIPNIR, AJIN

Bonjour à tous ! Ces derniers temps, j’ai beaucoup de choses à vous présenter, beaucoup de temps libre.. et, paradoxalement, j’écris très peu ! Je m’en excuse et vous propose aujourd’hui de revenir avec moi sur trois très bonnes lectures qui commencent à dater un peu.


  • Area 51 #15 (dernier tome)
Fiche Technique

Auteur : Masato Hisa

Type : Seinen

Genre : Aventure/Policier

Éditeur VF : Casterman

Nombre de tomes parus : 15 (15 fini au Japon)

Prix : 8,45€

Au prix d’un crime qui a fait d’elle le plus grand paria de l’histoire de l’Area 51, McCoy a enfin retrouvé la trace de celui qui lui a volé son apparence et sa vie. Depuis ce jour où elle a été dépossédée de tout, la détective ne vit que pour et par la vengeance.
L’heure de régler les comptes a sonné…

27465-2

Ma chronique du tome 12.
Ma chronique du tome 14.

Area 51, un manga qui aura définitivement marqué son époque et son public, tire sa révérence de la plus belle des façons. Confrontée aux derniers démons de son passé, McCoy se lance tête baisée dans l’ultime bataille, une vengeance pour rétablir son honneur et quitter la tête haute. Un combat qui a de quoi figurer au panthéon des plus beaux moments de la série (et l’on sait combien elle en regorge), tant la rage de la détective face à son double maléfique est intense et rendue sublime par le trait d’un Masato Hisa au sommet de son art. Ce jeu du chat et de la souris a pour lui toutes les qualités dont recèle ce titre : une narration intelligente, un humour cynique, et une action impressionnante.

Ce dernier volume est résolument poignant, et met plus que jamais en avant son héroïne et son aura sur la cité chaotique d’Area 51. La résolution de la quête de McCoy aboutit l’écriture de ce personnage unique, et lui apporte encore en profondeur. L’épilogue (qui m’a fait lâcher quelques larmes), sans trop en dire, amène d’une jolie manière l’idée de l’héritage, et hisse McCoy au rang d’idée : l’esprit McCoy persiste, même après la fin du titre !

L’auteur fait saluer ses acteurs principaux, et c’est avec plaisir que l’on retrouve certains personnages mis de côté par le récit. On peut noter la place importante des amants (morts ou vifs) de la jeune femme… et là je regrette un peu qu’Amaterasu n’y figure pas. Celle-ci est pourtant son dernier amour et, il me semblait, un des plus forts !

Area 51 est donc une pépite du genre, et ce du début à la fin. Si vous n’avez pas encore découvert ce manga exceptionnel, je ne peux que vous en recommander chaudement la lecture, qui figure parmi les plus belles qu’il m’ait été donné de faire. J’ai hâte de retrouver l’auteur en juin avec Grateful Dead, toujours chez Casterman… et sachez que je n’en ai pas fini avec McCoy et ses troupes, et que je considère franchement l’idée d’un article dédié à ce manga !


  • Gleipnir #2
Fiche Technique

Auteur : Sun Takeda

Type : Seinen

Genre : Suspense/Horreur/Fantastique

Éditeur VF : Kana

Nombre de tomes parus : 2 (4 en cours au Japon)

Prix : 7,45€

Shuichi & Claire tentent de maîtriser leur fusion tandis qu’un personnage clé fait son apparition ! On en apprend également un peu plus sur ces fameuses « médailles »…

gleipnir-2-kana

Ma chronique du tome 1.

Après un premier volume qui m’avait donné une plutôt bonne impression de par son ambiance, Gleipnir s’engage dans une suite de péripéties plus convenues, mais toujours portées par un duo de personnage choc. L’enjeu du récit est maintenant clair, il s’agira pour Shuichi de retrouver forme humaine, et pour Claire de mettre la main sur sa sœur, à priori aussi concernée par ce « jeu » étrange. Je dis « jeu », puisqu’en effet le manga me semble ici frôler le survival game. Les personnages sont à la recherche de médailles (je ne vous dévoilerai pas pourquoi) et devront parfois s’affronter pour s’en emparer.

L’ambiance absolument glauque et horrible de certains passages très bien écrits du premier volume perd un peu de terrain pour laisser place à plus d’action et de scénario. De ce fait, le fan-service me parait parfois un peu trop présent, quand bien même je maintiens lui trouver une utilité symbolique réelle (que je développe dans mon article sur le premier tome). J’espère néanmoins que l’auteur ne laissera pas tomber ce fan-service intelligent, en le rendant bête et inutile.

Un nouveau personnage fait son apparition, et celui-ci semble en savoir beaucoup, voire être à l’origine des funestes aventures de nos héros. À travers lui, on en apprend davantage sur les origines des évènements, et si pour le moment il n’apparait que peu, je pense qu’il pourra faire un très bon antagoniste à l’avenir. Je trouve la relation  entre les protagonistes toujours aussi bien écrite, et Claire tout aussi interessante que dans le tome 1.  Ici, la jeune femme fait face à un pan de son passé très douloureux, ce qui amènera le lecteur à mieux l’appréhender et à découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité.

Gleipnir reste donc une lecture pour le moment convaincante, qui exploite son concept comme il faut, et présente de bons personnages aux interactions bien écrites !


  • Ajin #11
Fiche Technique

Auteur : Gamon Sakurai

Type : Seinen

Genre : Action/Thriller/Fantastique

Éditeur VF : Glénat

Nombre de tomes parus : 11 (12 au Japon)

Prix : 7,60€

Le camp de Kei Nagai a subi de lourdes pertes suite à l’échec de l’opération menée contre Sato dans les locaux de Forge Sécurité. Le jeune immortel promet pourtant à Nakano, Tosaki et Shimomura de vaincre le leader terroriste.
Sato interrompt sa série d’assassinats, “deuxième vague” de ses actes de terreur, et lance les préparatifs de la troisième, qui vise le contrôle de la nation.
Kei, l’ayant deviné, s’apprête à intervenir sans plan précis, sans armes et sans renforts…

ajin-11-glenat

Ma chronique du tome 10.

Kei, Tosaki, Shimomura et les autres font une nouvelle fois face à Sato, qui, fort d’une ingéniosité à toute épreuve, amorce la dernière phase de son plan d’une manière franchement impressionnante. On sent que le manga se dirige doucement vers sa conclusion, et je ne pense pas que celui-ci fera beaucoup plus de 15 volumes. Et pour cause, le terroriste, quand bien même extrêmement puissant, commence à se mettre d’anciens et précieux alliés à dos ! J’ai hâte de voir si, au cours des prochains volumes, certains personnages changeront de camp (mais ça me parait assez évident). Les scènes d’action sont riches en retournements de situation et palpitantes à souhait. La tension atteint son maximum, alors que, sous le coup d’une attaque ennemie, le plan de Sato apparait longtemps flou au lecteur comme aux personnages.

Tosaki va également commettre un acte très surprenant dans ce volume… et pour faire court, la surprise, c’est le sentiment qui défini le mieux ma lecture de Ajin. À chaque nouveau volume, l’auteur nous entraine dans un scénario parfaitement ficelé quand bien même simple en apparence, et il est difficile de ne pas devenir accro !

J’attends, dans les prochains volets, un retour des personnages introduits dans le tome 10. J’ai hâte de voir comment Sakurai les intègrera à son intrigue ! Peut-être dans un nouvel arc post-Sato ? (à ce moment là le manga durerait bien plus que 15 volumes).

Encore un tome extra pour Ajin, qui s’impose clairement comme un des meilleurs thrillers manga du moment. Une lecture palpitante à tout instant, portée par des personnages nuancés et adultes !


Voilà tout pour aujourd’hui !
N’hésitez pas à me partager votre avis sur ces volumes en commentaire !
À très vite sur le blog (ou ailleurs…) !

Publicités

2 commentaires sur “ET LA SUITE ? #25 – AREA 51, GLEIPNIR, AJIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s