Attentes mensuelles·Manga·Non classé

MES ATTENTES POUR AVRIL 2018 !

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, je vais vous présenter succinctement les (trop nombreuses) nouveautés que je compte me procurer en avril ! N’hésitez pas à partager vos attentes en commentaire !


Mimikaki – L’étrange volupté auriculaire (Editeur: Le Lézard Noir / Sortie: 5 avril / One-Shot / 13€)

28685

Les « mimikaki » désignent les cure-oreilles japonais, ces bâtonnets en bois ou en métal à l’extrémité recourbée. Pour beaucoup de Japonais, le mimikaki est un outil qui procure un plaisir indicible, surtout quand c’est quelqu’un d’autre qui le manipule ! À tel point qu’il existe des établissements spécialisés où le client peut payer pour une séance de nettoyage d’oreilles, en général effectuée la tête posée sur les genoux d’une femme.

Après l’excellent La Cantine de Minuit (qui figure, entre autres, dans mon top de l’année dernière), Le Lézard Noir poursuit la publication des œuvres de Yaro Abe avec Mimikaki – L’Étrange volupté auriculaire. Derrière ce titre bizarrement poétique, un recueil d’histoires courtes, où le salon de nettoyage d’oreille se substitut à la cantine. On devine que l’ambiance sera peu ou prou la même que dans la série longue de l’auteur, avec pourquoi pas un travail sur le corps et ses bizarreries (c’est ce que je trouve au titre, je me trompe sûrement). Un ouvrage d’ores et déjà indispensable au vu du talent de son auteur.


Sous un ciel nouveau (Editeur: Ki-oon / Sortie: 5 avril / One-Shot / 15€)

28470

Un couple de campagnards décide de tout faire pour garder à flot le café que leur défunt fils tenait avec tant d’amour à Tokyo. À l’âge de la retraite, loin de leurs racines et de leurs repères, c’est une nouvelle vie qui commence pour eux…
Naoto n’a plus que sa mère. Celle-ci sent bien que son fils envie les autres enfants, qui peuvent s’entraîner au base-ball avec leur père. Que faire pour adoucir la solitude de son garçon ?
Yayoi a enfin trouvé l’âme sœur ! L’homme qui l’a abordée à la bibliothèque, charmant, gentil et élégant, a tout du prince charmant. Pourtant, malgré la façade avenante de son fiancé, elle se doute qu’il y a anguille sous roche…
Ito et Abe sont amis d’enfance. Tous deux à la croisée des chemins pour leur carrière de sportifs, ils se remémorent le cours d’histoire le plus marquant de leur enfance, qui leur a appris une chose : la vie est courte, trop courte !

Relancée en grande pompe l’année dernière, la collection Latitudes accueillera en avril un nouveau recueil d’histoires courtes: Sous un ciel nouveau. Fruit de la collaboration de deux auteur.ice.s inédit.e.s en France, ce titre sera également la seconde création made in Ki-oon à franchir le seuil des librairies cette année. Au programme, du moins je l’espère, quelques tranches-de-vie humaines et poétiques ! J’attends de ce manga la sincérité propre à ce type d’ouvrage, qui m’emballe souvent sans trop de peine.


Atomic (S)trip (Editeur: Pika / Sortie: 11 avril / One-Shot / 20€)

28548-2

Atsushi Kaneko, l’enfant terrible du monde du manga, revient avec un concentré de son talent artistique sous forme d’un recueil qui rassemble les récits courts de sa carrière de 1997 à 2015. Un ouvrage unique où la couleur, la bichromie et le noir et blanc se succèdent au fil des pages et témoignent de son style protéiforme !

Une nouvelle œuvre d’Atsushi Kaneko ? Dans la superbe collection Graphic de Pika ? J’accours !

Fan inconditionnel du monsieur depuis le choc traumatique Wet Moon (paru chez Casterman, lisez-le), je me plongerai avec grand plaisir dans ce qui semble être une sorte de best-of de ses récits courts ! Un livre qui permettra d’apprécier aisément l’évolution de son style, de ses débuts à aujourd’hui ! Pika promet d’ailleurs de soigner son édition, avec certaines nouvelles colorisées ! Nul doute que cela rendra très bien compte tenu de l’excellent papier des titres de la collection ! Au programme, 19 rêveries tonitruantes et massacrantes: l’essence du mangaka en somme, qui conviendra parfaitement aux amateurs, en l’attente de l’ultime tuerie Deathco, comme aux néophytes.


Devil Inside (Editeur: Komikku / Sortie: 12 avril / Série finie en 3 volumes / 7,90€)

28442

Jun vient d’une famille aisée. Il va bientôt finir l’école et une fois diplômé, il veut devenir docteur. Il a malheureusement perdu ses parents lorsqu’il était jeune et sa seule famille restante est son grand frère Akira qu’il ne voit presque jamais. Il vit dans une somptueuse maison avec de nombreux domestiques et la personne dont il se sent le plus proche est une servante qui s’appelle Kanae.
La famille de Jun est très spéciale. Chacun possède une personnalité monstrueuse qui sommeille en eux et leur donne un don particulier. Ainsi le père de Jun pouvait contrôler le comportement des gens et son frère Akira leurs esprits. Jun a lui aussi un don mais celui-ci reste mystérieux et surtout enfoui grâce à la gentille Kanae qui s’occupe de lui et l’empêche de libérer sa rage.
Jun possède des facultés d’analyse telles que la police sollicite son aide pour arrêter un dangereux tueur en série. Malheureusement ce dernier s’échappe et un soir il se rend au domicile de Jun et massacre tout le monde. Lors de la même soirée, Akira, le frère de Jun, essaie de violer Kanae pour rendre son frère fou de rage et libérer le monstre qui sommeille en lui. Kanae réussit finalement à tuer Akira, et cette terrible nuit se termine par le départ de Jun et de Kanae alors que la maison est détruite par un gigantesque incendie. Mais le plus grave est que le monstre qui habite Jun s’est réveillé…
La police enquête sur cette affaire mais elle doit également faire face à une série de meurtres qui semblent être commis par le tueur en série qui est en cavale. Les pièces d’un puzzle diabolique viennent juste de commencer à s’assembler !

Voilà un petit thriller sans prétention (d’après le synopsis) mais particulièrement bien gratté. Encore une fois, comm bien trop souvent, les superbes couvertures suffisent à me faire passer à la caisse !


Silencer (Editeur: Komikku / Sortie: 12 avril / Série finie en 4 volumes / 8,50€)

28445

Shizuka est une jeune policière aussi intelligente que douée avec un revolver. Transférée au “Bureau de la sureté”, un placard ou elle a pour coéquipier Iba, un homme bourru et sexiste, ils cherchent de vrais cas et se retrouvent à enquêter sur un cas de traite de jeunes filles par les nord-coréens.

Intrigué par le travail de Yuka Nagate sur Gift +/- (que je n’ai pas lu, pas suffisamment intrigué par le scénario pour sauter le pas), je me fais une joie de la retrouver au dessin d’un autre thriller policier peut-être plus à mon goût: Silencer ! Au scénario, un monsieur que vous connaissez tous: Buronson (Hokuto no Ken, Sanctuary…) ! Un grand du manga, donc, qui a bien poncé le genre et devrait être à même de fournir un récit efficace. À noter que les deux mangakas avaient déjà collaboré ensemble sur Hokuto no Ken – La légende de Toki (scénarisé par Tetsuo Hara mais sous la supervision de Buronson).

J’ai quelques craintes quant au traitement des personnages féminins, et notamment de l’héroïne (qui risque de s’en prendre plein la gueule avec son « collègue sexiste »). Faut dire qu’on à vu mieux qu’Hokuto no Ken à ce niveau là…
Reste que je suis curieux de découvrir cette enquête !


Saltiness (Editeur: Akata / Sortie: 12 avril / Série finie en 4 volumes / 8,30€)

28473

Takehiko a 31 ans, et il croit qu’il est über-cool ! Il se fiche de tout, se croit inébranlable. Une pluie de crottes pourrait lui tomber dessus qu’il resterait là, debout, infaillible. Il profite de la vie, ainsi, en n’en branlant pas une. Pourtant un jour, son grand-père fatigué de son comportement nonchalant, lui donne un véritable électrochoc : tant qu’il ne s’émancipera pas, il sera un fardeau, pire, un parasite, pour sa petite sœur adorée. Profondément choqué, le jeune homme quitte le domicile avec pour objectif de « tuer le monstre ». Mais comment faire quand les seuls qui acceptent d’interagir avec vous sont les chiens et les chats errants ? De rencontres improbables en délires cyniques, Takehiko finira peut-être par trouver sa place dans ce monde…

Il a inspiré le travail d’Inio Asano et de nombreux autres auteurs de la nouvelle vague manga: Minoru Furuya arrive ENFIN en France ! Un grand merci à Akata, qui une nouvelle fois intègre au marché un auteur de renom trop longtemps ignoré. La dernière fois où c’était aussi frappant, c’était avec Shuzo Oshimi… heureusement, l’éditeur semble avoir pris ses précautions et déjà négocié des droits pour plusieurs autres licences de Furuya. Donc ça restera chez eux (ouf).

Saltiness se vend comme une comédie sociale décalée et semble avoir parfaitement sa place au sein de la collection WTF ?!. Il me tarde de dévorer ce premier volume. Sans conteste un des mangas les plus importants de l’année.


Card Captor Sakura – Edition Deluxe (Editeur: Pika / Sortie: 18 avril / Série finie en 9 tomes / 9,10€)

Alors qu’elle feuillette un livre mystérieux, Sakura, jeune élève de CM1, disperse aux quatre vents des dizaines de cartes magiques, qu’elle va devoir essayer de récupérer au plus vite. Accompagnée de Kélo, un petit animal étrange, et de son amie Tomoyo, la jeune fille devra apprendre à maîtriser au mieux ses pouvoirs magiques. C’est que les esprits des cartes, enfin libres, sont peu enclins à se laisser capturer… Mais toute la détermination et l’ingéniosité de Sakura feront d’elle une vraie héroïne !

N’ayant jamais lu Card Captor Sakura (de Clamp je n’ai que le tout début de xxxHolic, et oui, j’ai de belles choses à rattraper), j’attendais avec très grande impatience cette toute nouvelle édition du plus grand classique du studio, mainte et mainte fois repoussée ! Je suis content de voir que des shojo phare ont toujours droit à une certaine mise en avant, même des décennies après leur parution ! Puis pourquoi ne pas profiter de la ressortie de Card Captor Sakura pour me relancer dans l’univers des autrices ?


Dark Grimoire (Editeur: Kana / Sortie: 20 avril / Série finie en 4 volumes / 7,45€)

28333

Dans un monde régi par la magie, le jeune étudiant Atli va un jour découvrir, déposé sur son lit, un grimoire interdit. Devant s’en débarrasser au plus vite, au risque de se voir condamner à la prison ou pire, à la torture, les évènements vont prendre une tournure inattendue… Atli va alors enfreindre un interdit et utiliser une formule du grimoire pour rendre la vie à son camarade. Mais comment garder tout ceci secret ? Qui a bien pu laisser le grimoire dans la chambre… ?

Bon je ne vais pas m’étendre plus que de raison: je prends pour les couvertures, parce que c’est court, que ça se passe en Angleterre, que le dessin est très joli… un petit divertissement sans doute sans prétention, mais qui, je n’en doute pas, fera très bien le job !


Otaku Otaku (Editeur: Kana / Sortie: 20 avril / Série en cours avec 5 tomes / 7,45€)

27353-2

Narumi et Hirotaka, ont tous les deux 26 ans et sont amis d’enfance. Après s’être perdu de vue, ils se retrouvent à bosser dans la même boîte ! Tandis que Narumi aime les mangas, les jeux vidéo et le cosplay, Hirotaka préfère pour sa part les jeux vidéo, qu’il ne lâche quasiment que pour bosser.
Alors que Narumi se plaint, à moitié saoule dans un bar, qu’il est impossible de trouver l’amour en temps qu’Otaku, Hirotaka lui propose de sortir avec lui.
Commence alors une histoire d’amour à laquelle aucun d’eux ne s’étaient préparés.

Voilà en revanche une sortie plus ambitieuse ! Otaku Otaku, qui jouit d’un certain succès critique et commercial au Japon, relate le quotidien de travailleurs qui doivent concilier leur vie d’adultes et leur passion pour la culture pop ! Une romance fun, originale, mais assez risquée car apparemment très référencée… J’ai hâte de voir ce que ça donne ! Je suis toujours curieux de découvrir des romances mettant en scène des personnages adultes !

À noter qu’une adaptation animée débutera plus ou moins en même temps que le manga, et lui donnera, je l’espère, davantage de visibilité !


The Promised Neverland (Editeur: Kazé / Sortie: 25 avril / Série en cours avec 7 tomes / 6,79€)

26978

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Sans doute la plus grosse sortie de l’année, The Promised Neverland se présente comme un shonen ambitieux et plus mature que ce que l’on a coutume de retrouver dans les pages du Shonen Jump. Avec son héroïne forte (c’est déjà une originalité) et son univers dérangeant et surprenant, le titre a tout pour me plaire ! Visuellement, le travail de la dessinatrice me laisse sans voix. Une telle qualité à un tel rythme de publication, c’est digne des plus grands ! En somme, tout, du scénario au dessin, respire l’audace et la classe… alors évidemment que j’en suis !


Brother Auto Spot (Editeur: Taïfu / Sortie: 26 avril / One-Shot / 8,99€)

24497

Seina est tatoueur. Un jour, un dénommé Jin entre dans son salon et lui demande un tatouage dont le design serait imaginé par lui-même. Surpris par cette étrange requête, mais heureux de voir son talent reconnu, il décide de relever le dé qui lui est donné. Afin d’échanger sur le futur dessin, Jin rend souvent visite à Seina. Au l de ces rencontres, une amitié commence ainsi à se nouer entre les deux garçons. Pour Seina, qui n’a pas vu ses parents et son grand frère depuis 7 ans, Jin est comme ce grand frère, er et attentionné, qu’il n’a jamais eu. Malheureusement, Seina va découvrir le secret que lui cache Jin. Leur rencontre était-elle vraiment le fruit du destin ? Cette vérité dévoilée risque de bouleverser la vie de notre jeune tatoueur.

J’avais déjà repéré Noici Micro sur Hong Kong Dragnet, où elle officiait en tant que dessinatrice uniquement. Le mois prochain, celle-ci est de retour avec un one-shot, Brother Auto Spot. Une lecture qui promet un petit moment de tendresse, portée par les visuels délicats de cette mangaka hors-pair ! Je suis très impatient de découvrir ce titre !


Le Secret de l’ange (Editeur: Akata / Sortie: 12 avril / Série finie en 4 volumes / 6,99€)

28477

Lorsqu’elle était enfant, Asahi fréquentait la petite école de dessin de son quartier. Mademoiselle Yûki, professeure qui en assurait les leçons, fut assassinée dans d’étranges circonstances. Son camarade, surnommé « l’Ange », fut alors accusé du meurtre. Mais Asahi, aujourd’hui devenue lycéenne, n’a jamais accepté les conclusions de l’enquête. Aussi quand un jour, en se rendant sur la tombe de son ancienne enseignante, elle rencontre Itsuki, le petit frère de cette dernière, ils décident ensemble de lever le voile sur les mystères qui entourent encore ce décès. Mais leurs intentions ne sont peut-être pas tout à fait les mêmes…

Connue en France pour Rouge Éclipse, Shiki Kawabata est de retour chez Akata avec Le Secret de l’ange, un shojo aux allures de drame (possiblement fantastique ?). Le trait net et vif de la mangaka se met au service d’une intrigue pleine de mystère et d’émotion: j’ai hâte de voir ça ! Puis les couvertures sont quand même à tomber par terre… À voir si ce manga me poussera à me procurer la précédente série de l’autrice !


Avril se présente donc comme un mois très riches en nouvelles licences ! 4 one-shots et 8 nouvelles séries rejoindront ma PAL: c’est beaucoup ! Toutefois, il faudra aussi faire ses adieux à 3 excellentes séries: La petite Fille aux allumettes (mon cœur pleure), I am a hero (mon coeur saigne) et… AREA 51 (je suis mort). Autant dire que je vais très mal vivre ces séparations, et que j’attends au plus vite de nouvelles œuvres de ces auteur.ice.s de talent !


Par ailleurs, il est possible que je craque pour l’un de ces titres !
Les couvertures de La Courtisane d’Edo me fascinent, et je me souviens avoir plutôt bien aimé les débuts de Black Bird à l’époque.
Toi, ma belle étoile semble tout mignon, toutefois l’aspect jeunesse du titre me rebute un peu… on verra !
Enfin, difficile de résister à une nouvelle édition de Blue, pour remplacer la toute première, bien abimée, que j’ai en ma possession (enfin la remplacer… lui porter compagnie plutôt !)


Pour finir, la mosaïque des 5 suites et fins de série que j’attends avec le plus d’impatience pour avril !



Voilà tout pour aujourd’hui !
Et vous, quelles nouvelles licences vous ont tapé dans l’oeil pour le mois prochain ?
Serez-vous plus raisonnables que moi ?
À très vite sur le blog (ou ailleurs…) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s