Découverte manga·Manga·Non classé

DÉCOUVERTE MANGA #31: RYLE & LOUIS

Poussé par son intrigante couverture à me renseigner davantage sur Ryle & Louis, première licence de 2018 made in Kana, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant que l’intrigue prenait place à Reims, à savoir la ville que j’habite! Chose vraiment pas commode, d’autant plus quand on habite en France, et pas à Paris…
Quoi qu’il en soi, convaincu par ce détail contextuel de donner sa chance au manga de Nana Natsunishi (et encouragé par les bons conseils de certains d’entre vous), j’en ai fais la demande auprès des éditions Kana que je remercie aujourd’hui pour leur envoi!


Fiche Technique

Auteure: Nana Natsunishi

Type: Shonen

Genre: Aventure-Fantastique

Éditeur VF: Kana

Nombre de tomes parus: 1 (3 fini au Japon)

Prix: 7,45€

Depuis quelque temps, un étrange phénomène perturbe la vie de la capitale d’un royaume : une lance volante s’attaque aux habitants pour les assassiner.
Un mercenaire nommé Ryle se mesure à l’arme démoniaque, qui finit par se métamorphoser en être humain…
Il s’agissait en réalité de Louis, le prince héritier du royaume ! Enfin réunis, les deux hommes aux destins entremêlés, la lance et l’épée, se jettent corps et âme dans une bataille sans précédent !

ryle-louis-1-kana

S’il en reprend le nom à titre symbolique, on comprend bien vite que le royaume de Reims dont il est question ici a peu à voir avec la ville que nous connaissons! En effet, le récit de Ryle & Louis prend place dans un univers fantastique et médiéval, sous le joug de terribles démons. Au premier abord l’on peut s’attendre à un énième manga de baston enchainant les duels efficaces mais au contexte bien pauvre, et c’est partiellement le cas. Partiellement, parce que s’il est vrai que le titre mise tout sur ses scènes de combat, laissant peu de place au développement d’une intrigue particulièrement poussée (d’autant que le manga est conclu en 3 volumes), certains éléments de contexte ont su attirer mon attention.

D’abord, la particularité des ennemis à laquelle doivent faire face nos héros. En effet, la menace est ici bien étrange, puisqu’il est question « d’armes démoniaques », soit de personnes touchées par une sorte de malédiction (je n’en révèle pas trop) vouées à se transformer en armes meurtrières assoiffées de sang! Un concept assez original qui pimente effectivement le tout, par ailleurs assez convenu (des titres fantasy dans la même veine, on en a vu d’autres, et on en verra encore).

2-3

Le duo Ryle/Louis fonctionne très bien, alliage de deux caractères radicalement opposés mais paradoxalement très complémentaires, même si encore une fois ne révolutionne rien. Les dialogues, notamment, sont riches en bonnes réparties, et si l’on met de côté le running gag sur la poitrine des personnages féminins (qui semble là juste pour désavouer le ship Ryle/Louis…), l’humour est agréable et contribue grandement à l’attachement que l’on peut avoir pour les personnage à la fin de ce volume!

Visuellement, le trait de Nana Natsunishi est très efficace et colle parfaitement à l’univers mis en place. S’il n’est pas épatant de complexité, reste que le design des personnages est très bien fichu et reconnaissable, et que l’utilisation habile des trames couplées à de discrets crayonnés contourne toute impression de vide tout en conférant à l’action une certaine clarté.

L’édition fournie par Kana est exemplaire. Le livre s’ouvre sur quelques splendides pages couleur sur papier glacé, petit plus toujours appréciable! Encore une fois, j’aime beaucoup le papier utilisé par Kana, du « vrai bon papier fin » (ce à quoi aurait dû ressembler celui de Glénat…). La traduction est efficace, et retranscrit par instant une ambiance datée tout en conservant un ton dynamique pour les scènes d’humour, notamment. J’ai entendu quelques mauvaises choses concernant la typographie, et si je vois ce qui peut déplaire, personnellement, je la trouve assez réussie et inspirée!


Ryle & Louis est donc un shonen fantasy sympathique et divertissant, qui s’il n’est a priori pas d’une originalité sans bornes, sait se rendre agréable par certaines idées intrigantes et ses personnages excentriques. Une petite série efficace qui plaira sans doute aux fans de séries comme Black Butler ou plus récemment The Grim Reaper and Argent Chevalier (que je n’ai pas lu), mais qui reste dans l’ensemble assez dispensable.

14/20


Voilà tout pour aujourd’hui!
N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cet article, s’il vous a donné envie de tenter l’aventure ou au contraire si vous pensez que ce manga n’est pas pour vous! Aussi, si vous l’avez lu, n’hésitez pas à partager votre ressenti concernant ce premier volume, je serais ravi de vous lire et suis certain que les autres visiteurs en quête d’avis apprécieront un retour complémentaire! Voici par ailleurs une mise en bouche proposée par Kana!
À très vite sur le blog (ou ailleurs…)!

Publicités

Un commentaire sur “DÉCOUVERTE MANGA #31: RYLE & LOUIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s