Découverte manga·Manga·Non classé

DÉCOUVERTE MANGA #25 – SMOKIN’ PARADE

Jinsei Kataoka et Kazuma Kondô n’en sont pas à leur coup d’essai chez nous! Après le succès de Deadman Wonderland, achevé depuis quelques années déjà, le duo revient à la charge, armé d’une toute nouvelle aventure trépidante et riche en hémoglobine: Smokin’ Parade. Paru le mois dernier, toujours chez Kana, ce premier volume était plus que de saison, puisqu’encore une nouvelle fois, les auteurs misent sur un scénario qui flirte pas mal avec l’horrifique et ne fait pas dans la dentelle. Reste à savoir si ce premier volume évite les écueils de ce genre de shonen, qui veut souvent faire d’une sur-violence artificielle un atout qui l’est tout autant…

Fiche Technique

Auteur-es: Jinsei Kataoka / Kazuma Kondô 

Type: Shonen

Genre: Action-Fantastique

Éditeur VF: Kana

Nombre de tomes parus: 1 (4 en cours au Japon)

Prix: 7,45€ (5,95€ pour le premier volume)

L’organisation de transplantation d’organes Ame no Tori est une société qui, après avoir développé une puissante technologie médicale, a permis de remplacer des parties défectueuses du corps humain par des pièces mécaniques. Ombre sur ce tableau, l’organisation semble être mêlée à d’atroces crimes où est laissée sur ces scènes un masque à l’effigie d’un animal.
Mirai Kakujô est une jeune fille qui vient de recevoir deux prothèses de jambes et peut à nouveau marcher. Alors qu’elle prépare une fête d’anniversaire pour son frère aîné, quelque « chose » vient frapper à sa porte. Son frère Yôkô, victime d’un cauchemar, se réveille à la table de sa sœur, physiquement « transformée » avec une tête de lapin. Alors qu’elle désire le tuer, les Jackalope Parade, un groupe formé pour lutter contre Ame no Tori, assassine violemment Mirai devant Yôkô. Tandis que ce dernier, démembrés, est sur le point de mourir, un des hommes présents semble lui porter attention…

smoking-parade-1-kana-2
Soyons clair, ma lecture de Deadman Wonderland ne date pas d’hier, et je garde aujourd’hui assez peu de souvenirs de l’intrigue de la série. Ce qui m’a assez marqué, en revanche, et dont peut-être je me fais une figuration plus complète, ce sont les personnages et l’univers mis en place par Jinsei Kataoka. Je me souviens avoir passé d’excellentes heures de lecture, et conserve du manga l’image d’un shonen nerveux et plus ambitieux qu’il n’y parait d’abord. Et si j’introduis cet article en vous parlant du précédent travail des auteurs, c’est parce que je lui trouve beaucoup de similitudes avec le nouveau dont il est question aujourd’hui, et ce dès son introduction, au cours de laquelle, tout comme le protagoniste de Deadman Wonderland, Yôkô assiste à la mort brutale de son entourage proche (ici familial).

83c0dd1ca684e63695492b5d94e0534e2834313d_hq

Ce premier opus mise volontiers sur une action maitrisée. Les scènes de combat sont ce qui fait le gros de cette introduction, et sont, globalement, très bien pensées et mises en scène. Difficile de ne pas mentionner ici le talent indéniable de Kazuma Kondô, qui dépeint sans mal toute la violence de l’action, toujours palpitante et jamais ennuyeuse. Le dessinateur joue sur son trait pour les fluidifier en épurant les décors, qui laissent souvent place à des trames dynamisantes. Au travers d’un découpage entrainant et d’un trait fougueux, il sublime chaque instant d’un tension quasi-héroïque, et confère à ses personnages une aura assez incroyable.

Ces derniers, d’ailleurs, sont assez nombreux, et tous assez bien définis. Malheureusement un peu étouffé par une action sur-boostée, leur développement en reste ici au stade embryonnaire. Toutefois, ressort la figure d’un héros plein d’assurance (d’arrogance?), avec un petit côté tête-brûlée qui m’a bien plu! Des personnages en apparence un brin stéréotypés, mais qui gagnent en profondeur dans la part de folie qui les habite tous. J’ai hâte de mieux les connaitre, mais certaines figures excentriques m’ont déjà tapées dans l’œil!

Kazuma Kondô joue à nouveau beaucoup sur la déformation corporelle, au travers d’un gore parfois un peu exagéré, mais qui ne tombe jamais dans le grotesque, et de faciès très expressifs.

da0b9081d7fe0bc1b218d06fde8ccb45a246a251_hq

Smoking’ Parade dépasse assez vite le statut de shonen bourrin dans lequel il aurait pu s’enfermer, et prend déjà le soin d’amorcer une réelle intrigue, avec des enjeux et acteurs clairs. Beaucoup de mystères sont soulevés lors du dernier chapitre, qui donne une envie folle de sauter sur le second volume! Mais soyons patient, il faudra attendre février pour le trouver en librairie…
Sans être révolutionnaire, l’histoire est à l’image du reste, un modèle d’efficacité. On pourra peut-être reprocher, comme dit plus haut, une certaine maladresse dans la précipitation des évènements, faille dont souffrait déjà le premier volume de Deadman Wonderland, et qui, heureusement, s’était estompée par la suite! On en a trop d’un coup, et il serait aisé de se laisser décourager par le too much de ce premier volume.

Smokin-Parade-manga-image-111

Kana livre une nouvelle fois une édition irréprochable. La traduction de Cyril Coppini est fluide et dynamique et colle tout à fait à l’atmosphère survoltée du titre. Le volume s’ouvre sur quelques pages colorisées, qui, comme pour Deadman Wonderland, ne sont pas sur papier glacé. On garde en fait une réelle cohérence avec ce qui avait pu être fait pour le précédent manga du duo, ce qui est plus qu’appréciable!

maxresdefault-3


En somme, nous sommes face à un lever de rideau convaincant, qui met en place de solides bases ne demandant qu’à se développer par la suite. Ce premier volume conjugue action et introduction d’une intrigue forte au sein d’un tout homogène, bien que part instants un peu indigeste et maladroit. J’attends d’en voir plus pour livrer un avis plus assuré sur la série, mais retenez qu’elle a toute mon attention!

16/20


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui!
Je remercie les éditions Kana pour m’avoir permis de découvrir ce premier volume!
À très vite sur le blog (ou ailleurs…)!

Publicités

3 commentaires sur “DÉCOUVERTE MANGA #25 – SMOKIN’ PARADE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s