Et la suite ?·Manga·Non classé

ET LA SUITE ? #10 – SPACE BROTHERS, LES RÔDEURS DE LA NUIT, DEATHCO

Bonjour à tous et à toutes! J’espère que vous passez une bonne semaine, et que vous lisez de jolies choses. Pour ma part, je vous présenterai aujourd’hui trois de mes récentes lectures, très différentes, mais aussi très plaisantes!


  • Space Brothers #20
Fiche Technique

Auteur: Chûya Koyama

Type: Seinen

Genre: Comédie-Science Fiction-Tranche de vie

Éditeur VF: Pika

Nombre de tomes parus: 20 (32 en cours au Japon)

Prix: 8,05€

Vince et Pico ont donné au nouveau module lunaire le prénom de leur défunt camarade d’enfance : Rick. La mission CES-62 avec Vincent Bold pour pilote et Mutta aux commandes en tant que capcom est un véritable succès. Dans le même temps, malgré la maladie, Sharon continue de faire progresser le projet de télescope lunaire et la mission qui permettra son implantation…

space-brother-20-pika-2

Space Brothers, c’est mon gros coup de cœur de l’été 2017. Je me suis enfilé les 19 premiers tomes en quelques semaines à peine, et autant vous dire que le titre a d’office plongé dans mon top 5 manga! (Je ne remercierai jamais assez mes amis du Devorêve de m’avoir donné envie de le découvrir!)

L’auteur livre donc une nouvelle fois un volume exceptionnel. On est plongé au cœur de  la mission CES-62, et au centre de cet opus, le trio Mutta, Vincent et Pico, qui m’a déjà retourné le cœur une paire de fois! L’aboutissement du rêve des deux amis d’enfance m’a fait lâcher quelques larmes… l’auteur écrit toujours aussi bien ses personnages, et je crois pouvoir dire sans me tromper qu’ils comptent parmi mes préférés, tous mangas confondus!

La maitrise de la narration est tout à fait éblouissante. On alterne entre flashbacks et action présente, et chaque instant regorge d’une émotion presque palpable, chaque case est frémissante d’intensité… c’est brillant.

Les passages mettant en scène Sharon m’ont aussi fait fondre en larme (oui, je suis fragile devant les belles choses…).
Globalement, chaque chapitre et transcendant de poésie, c’est juste sublime…

Les derniers retournements laissent présager de nouvelles difficultés pour Mutta, le pauvre… on continuera à le soutenir quoi qu’il arrive, hein?

Mention spéciale à la sublime couverture! À sa simple vue, mon cœur se serre un peu…

Ce vingtième volume est donc dans la droite lignée des précédents. Riche, poétique, émouvant, bluffant de par sa narration, épatant de par l’écriture de ses nombreux personnages… Lisez Space Brothers, sans doute un des meilleurs manga en cours de publication.

heart-146466_960_720 18/20


  • Les Rôdeurs de la nuit #2
Fiche Technique

Auteure: Koyoharu Gotôge

Type: Shonen

Genre: Aventure-Fantastique

Éditeur VF: Panini

Nombre de tomes parus: 2 (8 en cours au Japon)

Prix: 6,99€

Alors qu’il est en train de passer l’ultime épreuve qui le sépare du statut de pourfendeur d’ogres, Tanjiro se trouve aux prises avec un monstre difforme et sanguinaire. Face à ce redoutable adversaire, notre héros déploie l’arsenal des techniques qui lui ont été enseignées par le maître Urokodaki… Et parvient
à sortir victorieux de l’affrontement ! Après sept jours éprouvants dans l’enfer du mont Fujikasane, il est enfin libre de retourner chez le maître et de retrouver sa jeune sœur Nezuko.

Ma chronique du tome 1.

rodeurs-de-la-nuit-2-panini

Après un premier volume que j’avais, dans l’ensemble, bien apprécié mais qui m’avait un peu déstabilisé de part la rapidité de son introduction, j’avais désespérément besoin de ce second volet pour me faire une idée plus décisive sur la série!
Et je dois dire qu’il est tout à fait à l’image du premier, c’est à dire très sympathique, mais encore loin d’être exceptionnel!

En fait, je lui ferai le même reproche qu’au premier: tout va trop vite. On sent que l’auteure ne veut pas s’appesantir sur ce qui se présente comme une simple mise en contexte de son récit (visiblement prévu pour durer). C’est un peu dommageable, d’autant plus que cela atténue grandement l’impact émotionnel de certains passages que l’auteure voudrait poignants! Difficile donc, pour le moment, de rentrer pleinement dans le récit…

Au delà de cela, ce second volume regorge de qualités! Le cadre « Japon traditionnel » est toujours aussi envoutant, et les personnages s’ouvrent petit à petit (même si, en raison des faits évoqués plus haut, on a encore un peu de mal à s’attacher à eux).
On a l’introduction du premier véritable antagoniste de la série, ennemi aux ambitions douteuses, capable de transformer les gêneurs en ogres, mais aussi de guérir les créatures et de les faire redevenir humaines!
On en apprend aussi d’avantage sur les diverses organisations du manga, et beaucoup de nouveaux personnages font leur entrée dans le récit!

On a tout de même droit à quelques moment plutôt intenses dans ce second opus, et le frère et la sœur Kamado ne manque pas de panache au combat!

Graphiquement, c’est toujours aussi plaisant. Ce trait vigoureux, cette patte old-school… j’adhère tout à fait!
(L’auteure semble obsédée par les motifs géométriques, j’adore…)

En somme, ce second volume des Rôdeurs de la nuit se présente comme une lecture très  plaisante, mais je peine encore un peu à vous recommander le titre à 100%. J’attendrai, pour cela, que le récit décolle pleinement, mais on est sur la bonne voie, et je suis très confiant pour la suite!

15/20


  • Deathco #5
Fiche Technique

Auteur: Atsushi Kaneko

Type: Seinen

Genre: Suspense-Action-Fantastique

Éditeur VF: Casterman

Nombre de tomes parus: 5 (7 fini au Japon)

Prix: 8,45€

Deevil et Madame M… Alors que la Guilde donne en pâture aux reapers le nom d’une nouvelle cible, le passé sanglant des deux plus impitoyables chasseurs de primes de l’histoire vient changer la donne pour Deathko. Aux abois, la petite misan- thrope en noir devra rivaliser d’ingéniosité. Quitte à sombrer définitivement dans la folie.

deathco-5-casterman

BLAAAAAAH DEATHKO!!!!!

Je l’adore cette petite. J’adore la série aussi. Et j’ai bien kiffé ce volume, surement un des meilleurs.

Il s’y passe tellement de choses…
D’abord, les premiers chapitres: une course poursuite intense et violente, véritable synthèse du manga. Deathko est aux prises avec Deevil, puisque tous deux sont à la chasse du même trophée! Kaneko étale son savoir faire au travers d’une action toujours aussi claire et d’angles de vue savamment trouvés!
Il y a aussi tout un passage dans un parc d’attraction abandonné, où l’on retrouve toute l’esthétique de Kaneko, très stylisée, lugubre (avec l’imagerie de la lune, le travail sur l’ombre, les contrastes noir/blanc etc.). Un passage presque glaçant, par instants (on a même une sorte de jump scare… pour dire comme l’influence cinématographique du mangaka se fait ressentir!).

La jeune moissonneuse se retrouve en bien mauvaise position: qui s’y frotte s’y pique! Le sinistre démon semble bien décidé à lui en faire baver… à moins que l’on ne vienne à sa rescousse!

Aussi, on en apprend plus sur le lien réel entre Deevil et Madame M, et plus globalement sur certains pans du sombre passé de l’ancienne reaper, au travers de flashbacks parfaitement insérés dans le récit. On sent venir la conclusion qui déjà s’amorce en douceur, et laisse présager une jolie confrontation finale, qui peut-être, laissera un peu plus d’importance aux personnages secondaires que ne l’a fait le manga auparavant!

En revanche, je trouve que sur ce volume, les noirs manquaient un peu de profondeur (je ne sais pas si ce n’est que mon exemplaire… j’espère, parce que pour du Kaneko, c’est quand même dommage).

Ainsi, ce nouveau volume de Deathco frappe une nouvelle fois très fort! Peu d’accalmie, la plongée est sinistre et totale. J’attends avec impatience l’avant dernière moisson, prévue pour début 2018…

17/20


Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui!
N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de l’article ou des mangas que j’y présente, si toutefois vous les avez lu!
À très vite sur le blog (ou ailleurs…)!

Publicités

4 commentaires sur “ET LA SUITE ? #10 – SPACE BROTHERS, LES RÔDEURS DE LA NUIT, DEATHCO

    1. C’est sûr qûe c’est un univers difficile à intégrer…
      Il faut, j’imagine, s’adresser à des spécialistes de confiance qui connaissent un peu tes centres d’interêt, tes préférences de récits, tes attractions graphiques etc.
      En tout cas, pour débuter, je te recommande d’éviter les gros titres à succès à rallonge (One Piece, Naruto etc.) et de te diriger vers des récits plus concis, avec peut-être un trait plus proche de ce que tu as l’habitude de lire en BD euro/comics (si tu en lis!)

      Et à la limite, si tu as un libraire spécialisé près de chez toi, c’est toujours plus facile que dans les grandes surfaces!

      J'aime

      1. Merci papate masquée pour ce conseil avisé. J’ai tendance à justement ciblé ces mangas a rallonge en me disant que si j’accroche j’en aurais pour un moment. One Piece est le meilleur exemple. Je vais jeter un oeil à tes rubriques voir si je trouve mon bonheur sur un manga plus court

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s